OM

Garcia se paie ses joueurs

Commentaire(s)
Garcia en a ras-le-bol
Garcia en a ras-le-bol

Rudi Garcia attendait une réaction de ses hommes, après la débâcle face au Paris Saint-Germain dimanche dernier (1-5). Si les Phocéens ont livré une belle bataille face à l'AS Monaco, ces derniers se sont inclinés, 4-3, en prolongation. De quoi faire sortir de ses gonds l'entraîneur de l'OM.

Malgré la défaite (4-3 a.p) en 8e de finale de la Coupe de France, l'entraineur de l'OM Rudi Garcia était satisfait de la réaction de son équipe contre Monaco, trois jours après le lourd revers contre Paris (5-1). Cependant, le technicien est tout de même remonté par les erreurs tactiques, surtout sur le premier et le quatrième but monégasque. "On a manqué d’intelligence. Il aurait fallu ne pas perdre le ballon sur le 4e but comme on l’a perdu, c’est un peu l’ambiguïté de ce match. On a des joueurs qui manquent de culture tactique, d'autres de réflexion. On en a d’autres qui, normalement, sont expérimentés et qui devraient justement les guider..." s'agace Garcia.

Après une belle combinaison parisienne dimanche, les Marseillais se sont fait une nouvelle fois avoir sur un coup franc, cette fois botté directement par Joao Moutinho. L'erreur de trop pour le technicien : "Là, franchement, je pense qu’il vaut mieux qu’on arrête de faire un mur. C’était la mer morte sur ce coup-là. Si c’est pour faire un mur et puis se tourner, sauter et laisser passer le ballon au milieu..."

En manque de fraicheur physique, les Marseillais se sont battus avec leurs armes devant leur public. En face, Leonardo Jardim a profité de sa longueur de banc pour lancer Fabinho, Lemar et Bernardo Silva en cours de jeu. Pour Garcia, la récupération pose problème et l'ancien de l'AS Roma s'interroge : "Il va falloir qu’on se pose les questions, nous dans le staff. Mais les joueurs aussi. Quand ils sont chez eux, la récupération invisible, c’est eux qui la font. Chaque minute compte, y compris pour le coach. Savoir ce qu’ils mangent, ce qu’ils boivent, comment ils dorment, c’est capital pour gagner dimanche". La réaction est attendue, dimanche, à Lorient.