L'OM éliminé aux tirs au but après un scénario complètement fou (analyse et notes)


Mitroglou avait ouvert la marque
Mitroglou avait ouvert la marque

Au terme d'un match un peu fou, tant par le scénario que les décisions arbitrales, l'Olympique de Marseille et le Stade Rennais se sont départagés aux tirs au but. Et à cette roulette russe, ce sont les Rennais qui sont sortis vainqueurs grâce à deux arrêts d'Abdoulaye Diallo !

Coupe de la Ligue - Huitièmes de finale
Stade Rennais - Olympique de Marseille : 2-2 (4-3 aux TAB).
Buts : André (23e), Khazri (57e) pour Rennes - Mitroglou (13e), Germain (82e) pour l'OM.
TAB : Khazri (réussi), André (réussi), Gnagnon (réussi), Gélin (manqué), Bourigeaud (réussi) pour Rennes. Germain (réussi), Mitroglou (réussi), Ocampos (manqué), Sarr (manqué), Sanson (réussi) pour l'OM.

LE FAIT DE MATCH

L'OM aurait du faire encore plus mal dans le premier quart d'heure. Archi dominants pendant 15 minutes, les Marseillais ont péché dans la finition, malgré l'ouverture du score de Kostantinos Mitroglou à la 13e. Avec 74% de possession de balle, les hommes de Rudi Garcia étaient proches de doubler la marque à la 19ème minute sur une sublime ouverture de Zambo Anguissa. Le Camerounais trouve son compatriote, Clinton Njie, à la limite du hors jeu. L'attaquant se présente devant Diallo et préfère la jouer seul, alors que Mitroglou était seul au second poteau. Le numéro 14 manque son face à face, qui aurait pu éteindre des Rennais, définitivement à la rue en ce début de rencontre.

LES BUTS

0-1 (13e) : Côté droit, Njie est décalé et centre instantanément en direction du premier poteau. Mitroglou, libre de tout marquage, propulse le ballon de la tête au fond des filets. L'attaquant grec marque sur son cinquième ballon touché.

1-1 (23e) : Égalisation de Benjamin André ! Sur un coup-franc botté par Wahbi Khazri, le milieu rennais libre de tout marquage, place son pied droit en opposition pour lober Pelé.

2-1 (57e) : Sur un contre éclair, Benjamin Bourigeaud lance Wahbi Khazri en profondeur. L'attaquant tunisien, parti de la moitié de terrain, fait parler sa vitesse et sa technique devant Aymen Abdennour et déclenche une frappe décroisée. Le défenseur, malheureux, détourne le cuir et trompe son propre portier.

2-2 (82e) : Germain recolle au score, quelques secondes après une égalisation refusée pour hors-jeu (inexistant) de Mitroglou. Entré en jeu à la 65ème minute, l'attaquant phocéen, en pleine confiance après son doublé face à Saint-Etienne ce week-end, est trouvé à l'entrée de la surface par Njie. En pleine course, l'ex-Monégasque dévie de la tête en pleine course et trompe Diallo.

L'HOMME DU MATCH

Le corps arbitral. Benjamin André a inscrit un doublé, le temps de quelques secondes. En effet, le milieu a tenté sa chance, à l'heure de jeu, des 25 mètres, et le cuir a fracassé la barre transversale. L'arbitre de touche alerte alors M.Hamel et indique, à la surprise générale, que le ballon est entré dans les cages. L'officiel accorde, dans un premier temps, le but avant de revenir sur sa décision presque 5 minutes plus tard. Entre temps, Rudi Garcia et Jacques-Henri Eyraud se sont emportés sur le banc de touche pour forcer l'homme en jaune à faire machine arrière. Quelques minutes plus tard, Kostantinos Mitroglou est annoncé hors-jeu (alors qu'il est couvert par un défenseur), alors qu'il avait marqué le but de l'égalisation.

LES NOTES

SRFC : Diallo (6) - Danzé (5), Gélin (5), Gnagnon (5), Baal (non noté puis Bensebaini (5)) - H.Traoré (4), André (7), Bourigeaud (7), Hunou (3) - Gourcuff (3), Khazri (8).

OM : Pelé (5) - Sakai (4), Abdennour (4), Rolando (5), Amavi (5) - Sanson (5), Anguissa (6) - Thauvin (4), Njie (5), Ocampos (6) - Mitroglou (7).

LES CONSÉQUENCES

Les deux formations ont offert un vrai match de football aux spectateurs du Roazhon Park. Avec un jeu offensif présent des deux côtés, et des actions en pagaille, les 22 acteurs n'ont pas levé le pied malgré ce calendrier chargé ! Côté rennais, malgré la qualification, Sabri Lamouchi va avoir quelques regrets, notamment après la blessure de Ludovic Baal (remplacé à la demi-heure de jeu). Le latéral revenait pourtant de blessure...

En face, l'OM a enfin pu compter sur un Kostantinos Mitroglou intéressant offensivement. Très disponible, l'attaquant grec a inscrit le premier but de la rencontre. Valère Germain, entré en cours de jeu, a lui aussi trouvé le chemin des filets. De bonne augure avant le déplacement à Lyon, dimanche, en championnat.