Luiz Gustavo dans l'équipe-type des grands absents au Mondial


Gustavo va se reposer
Gustavo va se reposer

À 21 jours de la Coupe du Monde 2018, MadeInFOOT vous propose le XI type des oubliés de la Coupe du Monde.

Être sélectionneur n'est pas forcément tâche facile. Si tous les entraîneurs doivent être heureux d'avoir un vivier de talents à leur disposition, la concurrence et les choix à faire augmentent avec le nombre de joueurs mis à la disposition du coach. Ainsi, dans cette équipe-type des "oubliés" pour le Mondial 2018, MadeInFOOT a décidé de faire une sélection uniquement avec les nations qualifiées pour le Mondial. Et les XI ci-dessous auraient mérité, plus ou moins, un ticket pour la Russie au vu de leurs performances en club.

LE XI DES OUBLIÉS DE LA COUPE DU MONDE

  • Stéphane Ruffier (ASSE / France) : auteur, une nouvelle fois, d'une saison dantesque avec Saint-Etienne, le portier paie surtout sa mauvaise réputation dans les médias. Très discret, il n'a que 3 sélections chez les Bleus, dont 2 sous l'ère Didier Deschamps. Le sélectionneur a d'ailleurs préféré sélectionner la triplette : Lloris, Mandanda et Areola.
  • Hector Bellerin (Arsenal / Espagne) : avec 47 apparitions cette saison, pour 3 buts et 5 passes TCC, le latéral droit espagnol a rendu de fidèles services à Arsène Wenger, son entraîneur à Arsenal. Polyvalent, l'hispanique nourrit de grosses qualités de vitesse pour déborder sur son couloir mais son sélectionneur, Julen Lopetegui, a préféré miser sur Odriozola (Real Sociedad), la future doublure de Carvajal au Mondial.
  • Chris Smalling (Man United / Angleterre) : homme fort de José Mourinho, le Britannique n'a pas compté ses efforts cette saison du côté d'Old Trafford. Ses 46 apparitions TCC parlent en sa faveur, tout comme ses qualités offensives sur coup de pied arrêtés, mais Gareth Southgate ne l'a pas entendu de cette oreille. Le sélectionneur des Three Lions a fait appel à John Stones, Phil Jones, Harry Maguire et Gary Cahill.
  • Aymeric Laporte (Man City / France) : quelle déception pour le Français. Alors qu'il refuse la sélection espagnole depuis quelques temps maintenant, le Basque a pris un coup sur la tête. Transféré contre plus de 60 millions d'euros cet hiver pour Manchester City, il a joué 9 rencontres de Premier League ainsi que 3 matchs de Ligue des Champions en 2018 (au total, 43 apparitions en ajoutant celles avec Bilbao). Cependant, ce n'est pas suffisant pour Didier Deschamps, qui ne l'a même pas convoqué avec les réservistes (il lui a préféré Sakho et Zouma).
  • Marcos Alonso (Chelsea / Espagne) : irrésistible sur son couloir gauche avec Chelsea, Marco Alonso s'est illustré par deux excellentes prestations contre Barcelone, en huitième de finale. Cependant, le gaucher de 27 ans (46 matchs, 8 buts 4 passes) n'a pas convaincu Lopetegui, qui lui a préféré Jordi Alba et Nacho Monreal.
  • Luiz Gustavo (Marseille / Brésil) : visiblement, le chant des supporters marseillais "Luiz Gustavo, de Marseille à Janeiro" n'a pas été écouté par Tite. De retour au top de sa forme dans la cité phocéenne, le milieu de terrain ne participera pas à la prochaine Coupe du Monde. Forcément déçu, il pourra tout de même recharger ses batteries après une saison épuisante (57 matchs, 6 buts, 2 passes). Une "bonne" nouvelle pour Marseille ?
  • Fabinho (Monaco / Brésil) : il a beau tout faire, le Monégasque de 24 ans ne reçoit aucun appel de son sélectionneur. Capable d'évoluer comme latéral droit ou comme milieu relayeur, le champion de France 2017 ne parvient pas à faire son trou du côté de la Seleçao. S'il a réalisé une belle saison avec les rouge-et-blanc (33 matchs de L1, 7 buts, 4 passes), il devra encore faire plus, dans les prochains mois, pour espérer porter un jour les couleurs de son pays.
  • Radja Nainggolan (AS Roma / Belgique) : malgré une saison exceptionnelle avec l'AS Roma (6 buts, 11 passes en 42 rencontres), le Diable rouge a été mis de côté par Roberto Martinez. Furieux, le "Samouraï" a annoncé, dans la foulée, sa retraite internationale, vexé de ne même pas faire partie de la liste des réservistes.
  • Mario Götze (Dortmund / Allemagne) : revenu des ténèbres après la découverte de sa myopathie, le milieu de terrain allemand, buteur victorieux de la finale face à l'Argentine en 2014, a retrouvé de sa superbe du côté du BVB. Chez les Marsupilamis, il s'est distingué malgré l'année compliquée de Dortmund (2 buts, 7 passes en 32 rencontres). Cependant, il paie la concurrence énorme qui règne de l'autre côté du Rhin. Si les Allemands arrivent en finale, ils devront alors se trouver un autre sauveur.
  • Mauro Icardi (Inter / Argentine) : il est l'un des plus gros artisans du retour de l'Inter Milan au premier plan en Italie. Capitaine des Noir-et-Bleu, Icardi a inscrit 29 buts en 34 matchs de Serie A cette saison. Des prestations insuffisantes pour être invité en Russie par Jorge Sampaoli, son sélectionneur. Les médias argentins évoquent notamment une mésentente avec Messi, qui serait à l'origine de sa non convocation depuis maintenant de nombreux mois (4 sélections seulement).
  • Alvaro Morata (Chelsea / Espagne) : contrairement aux 10 joueurs précédents, le buteur de la Roja a vécu une année plus compliquée pour sa première saison avec Chelsea. S'il a inscrit tout de même 15 buts et délivré 6 passes décisives en 48 apparitions, l'ancien du Real Madrid a laissé sa place de titulaire en club à Olivier Giroud ces dernières semaines. Une baisse de forme qui tombe au pire moment puisque ses concurrents en sélection, Rodrigo et Diego Costa, ont brillé toute la saison.