Crise

Baisse des salaires : Thauvin, Payet et Mandanda mènent la fronde !

Commentaire(s)

En plus des problèmes financiers qui s'accumulent, Jacques-Henri Eyraud doit affronter une fronde au sein de son effectif, où plusieurs joueurs éminents s'opposent à une nouvelle réduction de leurs salaires.

Près de deux semaines après l'accord trouvé entre les clubs et l'UNFP autour d'une nouvelle baisse des salaires des joueurs, provisoire (les versements seraient reportés à la fin de saison) et plafonnée à 50%, aucune formation de l'élite n'est encore parvenue à négocier cet ajustement sur les émoluments de son effectif professionnel. Partout dans l'Hexagone, les discussions entamées entre dirigeants et joueurs n'ont encore rien donné. Par endroits, elles donnent même lieu à de vives tensions. C'est le cas à l'AS Monaco, mais aussi et surtout à l'Olympique de Marseille.

Alors que Jacques-Henri Eyraud souhaite aller encore plus loin que les préconisations du syndicat des joueurs, en adoptant une baisse définitive de certains salaires, sans rétroactivité, des voix se sont élevées au sein du groupe d'André Villas-Boas, qui se réunit désormais dans un groupe Whatsapp animé par Dimitri Payet. L'Equipe croit savoir que le capitaine de l'OM, Steve Mandanda et Florian Thauvin, trois des quatre plus hauts salaires du club, sont les plus réfractaires au projet de leur président.

Certains joueurs ont sondé leurs avocats

Cette défiance pourrait même se transformer en menace ; certains joueurs auraient sondé des avocats quant à la volonté d'Eyraud de rogner de manière définitive sur leurs salaires, ce qui s'apparenterait à une rupture unilatérale de leurs contrats actuels. Un argument juridique qu'ils pourraient alors brandir pour partir libre. Les négociations se tendent à Marseille...