L1

L'équipe-type de la 20e journée

Commentaire(s)

La rédaction de MadeinFOOT a composé une équipe-type très offensive, disposée en 3-5-2, suite à la 20e journée de Ligue 1 jouée ce week-end (seul le match Nîmes-Angers n'a pas été disputé).

L'EQUIPE-TYPE DE LA 20E JOURNEE

  • Bobby Allain (Dijon) : quasi imbattable face à Montpellier (1-1), il a réalisé cinq arrêts de grande classe au cours de la partie, dont un exceptionnel devant Petar Skuletic, à la demi-heure de jeu. Il ne s'est incliné que sur une tête au deuxième poteau et à bout portant de Damien Le Tallec. Alors qu'Antoine Kombouaré vient d'entrer en fonctions, le portier français est en train de prendre l'ascendant sur son concurrent islandais Runar Alex Runarsson.
  • Damien Da Silva (Rennes) : unique buteur du derby à Nantes (0-1), d'une belle tête croisée, le défenseur central du SRFC a délivré une énorme partie. Très présent sur le plan défensif (5 tacles), il a parfaitement muselé Emiliano Sala malgré des douleurs à l'adducteur. Solide et décisif pendant les assauts nantais, il aurait toutefois pu coûter un penalty à sa formation en fin de partie, détournant du coude une frappe qui prenait la direction des filets.
  • Loïc Perrin (St-Etienne) : buteur en Coupe de France le week-end dernier, l'emblématique défenseur central et capitaine des Verts confirme sa bonne forme de 2019. Samedi à Guingamp (0-1), il a affiché une belle feuille de stats (95% de passes réussies, 3 duels aériens gagnés, 1 tacle), excellant dans l'anticipation pour réaliser plusieurs interventions décisives. Un de ses meilleurs matches de la saison, à n'en pas douter.
  • Marquinhos (PSG) : pas vraiment inquiété par les assauts amiénois, il s'est contenté de bien relancer son équipe (96% de passes réussies) et a conclu sa prestation par un but, le dernier du PSG sur la pelouse du Stade de la Licorne (0-3) et son troisième de la saison, toutes compétitions confondues.
  • Youcef Atal (Nice) : moins offensif qu'à son habitude samedi face à Bordeaux (1-0), il s'est appliqué à bien défendre dans son couloir, avec notamment 13 duels gagnés (sur 18), 5 tacles et 1 interception. Une nouvelle prestation solide pour le jeune défenseur algérien.
  • Julian Draxler (PSG) : le numéro 23 des Rouge-et-Bleu a rendu une très belle copie en Picardie. Omniprésent au milieu de terrain (3 tirs, 91% de passes réussies, 2 dribbles, 1 duel aérien remporté, 4 tacles), il a réalisé un vrai match de patron, étant en plus impliqué dans tous les bons coups de sa formation (avant-dernier passeur sur le but du break puis passeur décisif sur la troisième et dernière réalisation de son équipe).
  • Thiago Mendes (Lille) : ce déplacement à Caen (1-3) était peut-être son dernier match sous les couleurs lilloises, étant donné que le LOSC lui a offert un bon de sortie cet hiver. Le milieu brésilien y a fait honneur en réalisant une performance XXL, avec 7 duels gagnés (sur 11), 6 tacles, 5 interceptions et surtout une passe décisive sur l'ouverture du score de Nicolas Pépé.
  • Youri Tielemans (Monaco) : accompagné par Youssef Aït-Bennasser et son nouveau coéquipier Cesc Fabregas au milieu de terrain, l'international belge a abattu un gros travail sur la pelouse du Vélodrome (12 duels gagnés sur 18, 2 interceptions, 5 tacles). Son but égalisateur a d'ailleurs permis à l'ASM de repartir de Marseille avec le point du nul (1-1), même s'il aurait pu s'offrir un doublé avec davantage de sang-froid, en toute fin de partie.
  • Fodé Ballo-Touré (Monaco) : pour sa première apparition sous le maillot monégasque, l'ancien Lillois s'est lui aussi montré à son avantage. Infatigable dans son couloir gauche, il a enchaîné les montées et l'une d'elles a abouti sur l'égalisation de Tielemans. Et si le club de la Principauté avait enfin trouvé le successeur de Benjamin Mendy ?
  • Nicolas Pépé (Lille) : l'ivoirien débute 2019 sur les chapeaux de roue ! Déjà virevoltant en Coupe de France lundi dernier (victoire 1-0 contre Sochaux), il a remis le couvert ce vendredi en Normandie. Buteur sur l'ouverture du score et double passeur décisif sur les deux autres réalisations de son équipe, il a fait vivre un vrai calvaire à l'arrière-garde malherbiste.
  • Edinson Cavani (PSG) : une passe décisive et un but, son 14e en 2018-2019 toutes compétitions confondues, pour l'uruguayen samedi à Amiens. Plutôt discret sur la première partie de saison, El Matador a ainsi ouvert son compteur stats en 2019.