L1

L'OM a encore pris l'eau (résumé et notes)

Aymen Abdennour, au sol, est sorti blessé.

Deux semaines après sa lourde défaite à Monaco, l'OM en a concédée une autre, non moins inquiétante, face à une séduisante équipe du Stade Rennais.

Ligue 1 - 5e journée
Olympique de Marseille - Stade Rennais : 1-3 (0-2)
Buts : Sanson (87e) pour l'OM ; Khazri (2e), Bourigeaud (10e) et Gnagnon (70e) pour Rennes.

L’opération rachat, tel était le thème de la soirée pour Rudi Garcia et ses hommes, de retour au Vélodrome deux semaines après leur déconvenue à Monaco (défaite 6-1). « Ce qu’on veut c’est gagner », lançait même l’entraîneur Marseillais, quelques secondes avant le coup d'envoi. « Pour ça, il faut avoir la bonne attitude. On verra si on l’a. » Un quart d'heure plus tard, ces mots avaient déjà de quoi faire sourire. Et pour cause, après dix minutes de jeu, l’OM était mené 0-2 et n’avait rien montré d’autre que de la fébrilité, des imprécisions techniques et, pire, de l’apathie.

Sur les deux premiers buts rennais, celle de Patrice Evra était criante. L’ancien défenseur de la Juve a d’abord regardé Ismaïla Sarr déborder Aymen Abdennour avant de centrer pour la magnifique madjer de Wahbi Khazri, délaissé par le marquage laxiste d’Adil Rami (2e). Il a ensuite complètement dézoné, laissant Benjamin Bourigeaud traverser le terrain et décocher une frappe des vingt-cinq mètres, imparable pour Steve Mandanda (10e). Hors du coup, le latéral Phocéen a même reçu un avertissement pour être sorti du mur… sur un coup-franc direct.

Une défense aux abois

Un symptôme, parmi d’autres, d’un OM visiblement malade. D’ailleurs, l’état de forme affiché par les trois autres défenseurs Ciel-et-Blanc laisse dubitatif sur les choix effectués par Garcia. Sakai semblait quelque peu émoussé par son retour de sélection, Rami revenait à peine d'une blessure à l’épaule et Abdennour manquait clairement de rythme. Le premier s’est fait remplacer dès la 38e minute par Bouna Sarr, le second a vécu un calvaire face à Khazri (29e et 51e) et le troisième s’est blessé à la cuisse, en tentant un tacle désespéré pour contrer la reprise de Joris Gnagnon consécutive à un coup-franc de Bourigeaud, sur le troisième but des Rouge-et-Noir (70e).

Un nouveau coup dur pour Garcia, qui n’a pas eu d’autre choix que de lancer Rolando pour remplacer sa recrue. Le grand défenseur portugais n’a pas fait beaucoup mieux : débordé par le jeune James Lea Sliki, il a provoqué un pénalty en taclant par derrière le jeune attaquant aux six mètres (90e). Firmin Mubélé n'a pas su en profiter, envoyant sa tentative au-dessus des buts de Mandanda.

Sanson sauve l'honneur

C'est finalement dans le domaine offensif que l'OM, dépassé au milieu, a affiché le meilleur visage. Dimitri Payet est même parvenu à surnager en première période, mais ses offrandes pour Germain (35e) et Sertic (43e) n'ont pas été converties, la faute à un Tomas Koubek qui a parfaitement réussi ses débuts dans les cages rennaises. Le portier tchèque s'est encore distingué en fin de match, en repoussant une reprise de Sanson (78e), mais a dû s'incliner face à l'ancien Montpelliérain, qui a su sauver l'honneur en profitant d'un nouveau caviar de Payet (87e).

Un but qui n'enlève rien à cette nouvelle énorme désillusion subie par l'OM, toujours 10e au soir de cette cinquième journée, mais qui n'a plus gagné en Ligue 1 depuis un mois (0-1 à Nantes, le 12 août). Inquiétant, alors que se profilent cinq matchs en moins de deux semaines (Ligue 1 et Europa League confondues). À la tisane depuis la reprise, Rudi Garcia et ses hommes vont devoir essayer des boissons un peu plus tonifiantes...

LES NOTES

OM : Mandanda (4) - Sakai (non noté) puis Sarr (3), Rami (3), Abdennour (2), Evra (2) - Lopez (2), Sertic (3), Sanson (5) - Thauvin (4), Germain (4), Payet (5).

Rennes : Koubek (7) - Traoré (7), Nyamsi (6), Gnagnon (8), Baal (6) - Bourigeaud (8), B.André (7), Prcic (7), Mubele (6) - Khazri (8), Sarr (8).

Catégorie :  OM, Ligue 1


réagissez a cette article
infos suivante & précédente

scan infos OM

1 2 3 4 5