L'OM n'y arrive plus à Lyon... (résumé et notes)


Caleta-Car a vécu une soirée compliquée
Caleta-Car a vécu une soirée compliquée

Lyon s'est offert Marseille (4-2), dimanche soir, en clôture de la sixième journée de Ligue 1, grâce notamment à un grand Bertrand Traoré. Les Rhodaniens concluent une semaine parfaite en revenant à hauteur de leur adversaire du soir. Tout l'inverse de Rudi Garcia et les siens, qui tombent pour la deuxième fois en quatre jours.

Ligue 1 - 6ème journée
Olympique Lyonnais - Olympique de Marseille : 4-2 (1-1)
Buts : Aouar (28ème), B.Traoré (51e, 60e), Fekir (74e) pour l'OL; Thauvin (39e), Njie (82e) pour l'OM

A l'heure où la Ligue 1 est presque un terrain d'entraînement pour le Paris Saint-Germain, le duel entre Lyon et Marseille, ou plutôt "Olympico" est en train, tranquillement mais sûrement, de devenir le vrai Classique du championnat de France. Et après avoir connu des fortunes bien diverses sur les scène européennes cette semaine, les deux Olympiques s'affrontaient dans l'affiche de cette sixième journée. Et ont livré le match à rebondissements que l'on attendait.

D'abord très serrée, voire fermée, la première mi-temps a pris une toute autre tournure à partir de la demi-heure de jeu, moment où Houssem Aouar a ajusté Yoann Pelé après avoir crocheté Caleta-Car pour ouvrir le score (28e). Le résultat d'un excellent travail de Tanguy Ndombele, aidé par un relais de Bertrand Traoré et par un jaillissement mal senti de Luiz Gustavo. Pas de quoi, non plus, évoquer une récompense pour Lyon, absolument pas dans un temps fort à ce moment de la rencontre car gêné à la relance, malgré un système et un plan de jeu semblables à ceux observés contre Manchester City mercredi soir. Mais l'OM n'est pas le champion d'Angleterre.

Et surtout, cet OL-là n'avait rien de comparable à celui observé sur la pelouse de l'Etihad Stadium en Ligue des Champions. Très convaincant quatre jours plus tôt, Pape Cheikh Diop a ainsi symbolisé les difficultés rhodaniennes en première période sur une perte de balle grossière. Dimitri Payet ne s'est alors pas fait prier pour servir Florian Thauvin sur un plateau, lequel a ajusté Anthony Lopes d'un plat du pied chirurgical (39e). Son sixième but en six matchs, signe d'un joueur devenu encore plus redoutable que la saison dernière devant le but. Deux minutes plus tôt, c'est Memphis Depay qui avait eu l'énorme occasion de sanctionner la formation olympienne sur une perte de balle. Au lieu de ça, les deux Olympiques ont rejoint les vestiaires à égalité, après avoir chacune marquer dans un temps faible.

Un brin de chance, un maximum d'efficacité pour l'OL

L'efficacité, l'OL n'en a en revanche pas manqué au retour des vestiaires. Après un beau renversement de Ndombele, Traoré s'est presque trop facilement mis sur son pied gauche en éliminant Amavi, pour enrouler petit filet opposé et redonner l'avantage aux siens (51e). Le deuxième but lyonnais en deux tirs cadrés. Puis, dix minutes plus tard, Jordan Amavi, Luiz Gustavo et Kevin Strootman ont encore affiché une passivité étonnante pour laisser l'ancien joueur de Chelsea réaliser un une-deux avec Nabil Fekir et s'offrir un doublé d'une frappe déviée dans la surface (60e). Lyon n'a ensuite eu besoin de faire le dos rond que durant un petit quart d'heure, notamment grâce à un Jason Denayer présent sur tous les ballons. Avant que Strootman ne vienne offrir sur un plateau, d'un geste inexplicable, un penalty à l'écurie rhodanienne, accordé après consultation du VAR par Clément Turpin. Avec l'aide du poteau gauche de Pelé, le capitaine lyonnais a définitivement tué la rencontre (74e), malgré la réduction du score de Njie (82e).

Comme si cela ne suffisait pas, Duje Caleta-Car a noirci encore un peu plus la soirée marseillaise en empêchant Traoré, encore lui, de filer au but d'un vilain tacle par derrière. Avant que Njie, en se blessant, ne laisse ses coéquipiers à neuf pour les dernières minutes. De quoi renforcer un constat observé chaque année : Marseille n'y arrive plus contre Lyon. Il serait sévère d'élargir cette observation aux matchs de l'OM contre les gros du championnats, étant donné que la bande à Rudi Garcia s'est imposée à Monaco début septembre (2-3). Mais l'ASM n'avait alors pas encore grand chose d'un prétendant au podium et le match de ce dimanche comptait certainement plus, au moins dans les têtes. Lyon, de son côté, boucle cette grosse semaine de la plus belle des manières en revenant à hauteur de l'OM à la cinquième place, alors qu'on lui promettait l'enfer après son match nul contre Caen samedi dernier (2-2). Décidément, Genesio et les siens sont imprévisibles.

LES NOTES

OL : Lopes (5) - Dubois (5,5), Marcelo (5), Denayer (6,5), Mendy (4) - Diop (4), Ndombele (6) - Traoré (9), Fekir (6), Aouar (6) - Depay (3).

OM : Pelé (4) - Sakai (5,5), Luiz Gustavo (3), Caleta-Car (3), Amavi (3) - Sanson (5), Strootman (3) - Thauvin (6), Payet (6), Ocampos(4) - Mitroglou (4).