L1

Rongier dans l'équipe-type de la 21e journée

Commentaire(s)

Voici l'équipe-type de la 21e journée de Ligue 1, composée par la rédaction de MadeinFOOT.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 21E JOURNÉE

Gautier Larsonneur (Brest) : seulement battu par un pénalty de Guirassy, samedi soir contre Amiens (2-1), le gardien brestois s’était illustré auparavant devant ce même Guirassy et en déviant un coup-franc vicieux de Kakuta. Il est toujours le portier à effectuer le plus de parades cette saison en L1.

Fabien Centonze (Metz) : une magnifique passe décisive (un centre déposé sur la tête de Diallo) pour permettre à Metz de repartir de Reims avec les trois points (0-1) et couronner une prestation solide dans son couloir droit (4 interceptions, 0 faute commise).

Stefan Mitrovic (Strasbourg) : il a inscrit son premier but de la saison en Ligue 1, en catapultant de la tête le ballon dans les buts monégasques pour sceller le succès du Racing à Monaco (1-3). En outre, le défenseur serbe a réalisé 5 dégagements et 3 interceptions.

Pablo (Bordeaux) : en difficulté ces dernières semaines, l’international brésilien a affiché un meilleur visage à Nantes, dont les Girondins sont repartis avec un clean sheet (0-1) grâce notamment à ses 15 ballons gagnés.

Fernando Marçal (Lyon) : en pleine forme sur ce début d’année, l’ancien guingampais a enchaîné face à Toulouse (3-0), avec un apport offensif très intéressant (122 ballons touchés, 3 passes clefs, 4 centres) et surtout une passe décisive pour Moussa Dembélé.

Valentin Rongier (Marseille) : il a été le plus en vue dans le triste match nul qui a séparé l’OM et Angers (0-0). Avec 131 ballons touchés, l'ancien nantais a dominé l’entre-jeu et tenté tant bien que mal de faire la différence. Par ses passes (95% de passes réussies, 1 passe clef, 2 centres) mais aussi de manière plus individuelle, sur une tentative des vingt mètres un peu trop appliquée.

Pierre Lees-Melou (Nice) : passeur décisif sur l’ouverture du score de Dolberg contre Rennes (1-1), il a été une arme offensive considérable de part sa qualité de passe (3 centres, 2 passes clefs, 83% de passes réussies) mais a également brillé défensivement (2 dégagements, 2 interceptions, 2 tirs contrés).

Adrien Thomasson (Strasbourg) : le milieu strasbourgeois a dicté le tempo en Principauté. Buteur puis passeur décisif, il a fait preuve d'une grosse activité (15 duels joués, 11 gagnés, 4 dribbles réussis sur 5, 5 centres) et a mis ses coéquipiers dans des situations idéales, à l'image de son corner déposé sur la tête de Mitrovic (voir plus haut).

Neymar (PSG) : le numéro 10 parisien est en pleine bourre et l’a encore prouvé à Lille, où il a porté le PSG vers le succès (0-2) grâce à un doublé qui porte son total de buts à 13 cette saison en Ligue 1. On notera également ses 3 passes avant un tir et 7 duels gagnés, mais aussi un certain déchet (22 ballons perdus).

Wahbi Khazri (St-Etienne) : premier doublé de la saison pour le Tunisien, qui n’avait jusqu'à cette victoire devant Nîmes (2-1) inscrit qu’un but en championnat. D’abord clinique pour convertir une offrande de Trauco en début de match, il a doublé la mise sur pénalty, quelques minutes après un gros loupé devant les buts de Bernardoni.

Florent Mollet (Montpellier) : plus décisif que la saison dernière, malgré un temps de jeu moins important (16 titularisations seulement), le milieu offensif montpelliérain a encore fait grimper ses stats avec une passe décisive et un but sur un coup-franc surpuissant, face à son club formateur Dijon (2-1).