LDC

L'OM craque au bout du temps additionnel face à l'Olympiakos (résumé et notes)

Commentaire(s)
L'OM s'incline au pire moment
L'OM s'incline au pire moment

Pour son retour en LDC, l'Olympique de Marseille s'est incliné, logiquement, face à l'Olympiakos (0-1). L'ancien de l'OM, Mathieu Valbuena, a déposé un centre parfait pour Ahmed Hassan dans le temps additionnel.

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe C

Olympiakos Pirée
1 - 00 - 0 Marseille
Ahmed Hassan Koka 91'

Sept ans après sa dernière participation à la phase de poules de la Ligue des Champions, l'Olympique de Marseille a fait son grand retour dans la compétition reine. Les Phocéens, en déplacement en Grèce, se sont toutefois heurtés à une équipe de l'Olympiakos, clairement supérieure, et ont craqué dans les ultimes minutes (0-1). De nombreux joueurs du XI de départ de l'OM ont découvert, ce soir, l'exigence du niveau européen pour le meilleur (Pape Gueye, Jordan Amavi) comme le pire (Dario Benedetto, Morgan Sanson)...

Gueye et Amavi sortent du lot

Gueye et Amavi n'ont clairement pas eu besoin de temps d'adaptation pour cette rencontre. Dans la lignée de ce qu'il réalise depuis le début de la saison, le latéral a été solide, tant offensivement que défensivement, excepté une erreur en toute fin de match (voir plus bas). Mais le milieu de terrain, véritable surprise du XI de départ d'AVB, a surnagé dans l'entrejeu marseillais. Capable de compenser les mauvais placements de ses acolytes Sanson et Rongier, le jeune Marseillais a également été la première rampe de lancement des offensives tricolores. Sa qualité de passe, notamment dans le jeu long, a été appréciée.

Au niveau de la première mi-temps phocéenne, il faut bien attendre une demi-heure avant de voir l'OM se porter vers l'offensive, excepté une frappe enroulée de Thauvin au ras du poteau (6ème minute). Les Phocéens ont tenté de saisir les opportunités dans le dos des latéraux grecs Rafinha et Holebas, très offensifs, afin d'amener les dangers vers les cages de José Sà. Pour autant, le portier portugais n'a clairement pas été inquiété des 45 premières minutes, sauf un coup-franc lointain de Payet arrêté facilement (34ème).

Dario Benedetto manque la balle de 1-0

En deuxième mi-temps, le match s'anime enfin et l'OM est tout proche de doucher les Grecs quelques secondes seulement après la reprise. Lancé dans la profondeur par Thauvin, Dario Benedetto se présente seul face aux cages de Sà. "Pipa" tergiverse beaucoup trop face au portier adverse et perd finalement son duel (46ème). Cet avertissement réveille la bande de Mathieu Valbuena, qui va alors mettre le pied sur le ballon et se procurer un énorme temps fort.

À la 53ème minute déjà, les Rouge-et-Blanc pensent ouvrir le score sur une frappe au second poteau de Masouras. Les Phocéens sont finalement sauvés, de peu, par un léger hors jeu de l'ailier gauche grâce à l'arbitrage vidéo ! Dix minutes plus tard, c'est le poteau de Steve Mandanda qui épargne l'OM à la suite d'une frappe de Randelovic. Quoi qu'il en soit, un Grec était, encore, en position de hors-jeu (69ème). Enfin, le portier marseillais s'est déployé pour sortir une reprise à bout portant de Mathieu Valbuena au second poteau (71ème).

Mais à force de souffrir et de reculer, Marseille va craquer au pire moment, dans le temps additionnel. Après une perte de balle de Jordan Amavi, Mathieu Vabluena adresse un centre parfait pour Ahmed Hassan. L'Egyptien est étrangement seul dans la surface malgré les présences de Rongier, Alvaro et Strootman, et surgit pour boxer le ballon de la tête (90+1ème).

L'attaque marseillaise, loin d'être au niveau

Attendu au tournant, le trio d'attaque marseillais n'a clairement pas été au niveau ce soir. Dario Benedetto, invisible en première mi-temps, a manqué LA grosse occasion des Phocéens en début de seconde mi-temps. Florian Thauvin, quant à lui, n'a pas assez pesé sur la rencontre, malgré quelques fulgurances comme sa frappe en tout début de rencontre et sa passe en profondeur pour le numéro 9 argentin. Enfin, Dimitri Payet a confirmé ses énormes difficultés en ce début de saison : invisible une bonne partie du match, le numéro 10 n'a pas aidé, non plus, Amavi sur le travail défensif. Malgré la défaite logique face à l'Olympiakos, l'OM va devoir clairement hausser son niveau de jeu pour éviter un parcours catastrophe en LDC.