LDC

Les Olympiens n'ont pas fait le poids... (résumé et notes OM-Man City)

Commentaire(s)
L'Olympique de Marseille n'a pas fait le poids face à Manchester City (0-3), ce mardi soir en Ligue des Champions.
L'Olympique de Marseille n'a pas fait le poids face à Manchester City (0-3), ce mardi soir en Ligue des Champions.

Ce mardi soir au Stade Vélodrome, à l'occasion de la 2ème journée de la Ligue des Champions, l'OM s'est fort logiquement incliné face à Manchester City (0-3). Malgré leur bonne volonté, les Phocéens n'ont pas fait le poids et enchaînent une onzième défaite de rang en C1.

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe C

Marseille
0 - 30 - 1 Manchester City
18' Ferrán Torres
76' I. Gündogan
81' R. Sterling

"Il faut faire des choix, opter pour une stratégie. On va voir si ça fonctionne. Si ça fonctionne, c'est un coaching gagnant. Si ça ne fonctionne pas, c'est un coaching perdant. Je connais le fonctionnement (rires). On va faire le maximum pour exploiter les petites faiblesses de City, une équipe complète. On veut profiter d'un moment d'instabilité chez eux, avec des appels dans le dos et des contres rapides. City maîtrise toujours la possession et on devra faire notre maximum sur nos petites chances". Quelques toutes petites minutes après la divulgation de son onze de départ, André Villas-Boas avait expliqué ses choix à nos confrères de RMC Sport. Exit le 4-4-2 losange entrevu lors des dernières sorties, place à un dispositif tactique en 5-3-2, avec Dimitri Payet et Dario Benedetto, décevants depuis le début de la saison, cloués sur le banc. Force est de constater que les choix forts opérés par l'entraîneur portugais n'ont pas vraiment donné satisfaction au cours d'une rencontre qui s'est avérée à sens unique.

À voir aussi : Le film de Marseille - Manchester City

En effet, dès le début de match, les Olympiens ont été mis sous pression par des Citizens qui ont de suite mis le pied sur le cuir pour imposer une domination parfois outrageante. Avec un bloc défensif très bas, les Ciel-et-Blanc n'ont fait que subir, ou presque. Kevin De Bruyne, d'une volée du droit décochée à l'entrée de la surface marseillaise, a déclenché la première banderille (2ème), très rapidement suivie d'une deuxième, une tête puissante de Ruben Dias, hors cadre, sur un corner botté par l'international belge (3ème). Acculés sur leur but, les coéquipiers de Florian Thauvin sont apparus sans solution face à la maîtrise des Skyblues. Au quart d'heure de jeu, la menace s'est même sérieusement rapprochée de la cage phocéenne. D'abord sur le premier tir cadré de la partie, l'oeuvre de Phil Foden qui, après un bon contrôle de la poitrine sur un service d'Ilkay Gündogan, a sollicité Steve Mandanda du pied gauche (14ème). Puis, sur un centre tendu déployé par Oleksandr Zinchenko, manqué par le portier olympien dans les airs et mal contrôlé par Valentin Rongier au second poteau, il a fallu un dégagement en catastrophe de Duje Caleta-Car pour éloigner le danger (16ème). De manière temporaire seulement.

La domination écrasante des Citizens porte ses fruits !

Car, moins de 120 secondes plus tard, Valentin Rongier, décidément en grosses difficultés dans cette première moitié de mi-temps, a commis une erreur payée cash. À vingt mètres de sa cage, plein axe, le milieu de terrain a tenté une passe en retrait qui a été subtilisée par Kevin De Bruyne. Positionné côté droit, le Belge s'est alors fendu d'un centre vers le point de penalty, où Ferran Torres a devancé la sortie de Steve Mandanda pour ouvrir le score de près, du pied droit (0-1, 18ème). Logiquement menés au tableau d'affichage, les hommes de la Canebière n'ont ensuite pas su réagir, totalement asphyxiés par la maîtrise anglaise. Valentin Rongier (29ème) puis Nemanja Radonjic (31ème) ont certes tenté d'amorcer des contre-attaques, mais Manchester City est parvenu à gérer ces deux timides offensives phocéennes sans trembler. Sûr de sa force, le club anglais a même flirté avec le but du break quelques instants plus tard, sur une nouvelle erreur marseillaise. Pressé par Ferran Torres, Leonardo Balerdi a raté son contrôle en pleine surface. Oleksandr Zinchenko en alors profité pour déclencher un tir croisé du gauche qui est venu chatouiller le montant opposé de Steve Mandanda (35ème). Tout heureux de regarder le cuir filer en sortie de but, le capitaine olympien a ensuite vu son équipe réagir, un tout petit peu. Trouvé dans le couloir gauche, Nemanja Radonjic a repiqué dans l'axe pour déclencher, du droit, le premier tir des Ciel-et-Blanc. Resté au milieu de son but, Ederson a capté sans difficulté la tentative du Serbe (42ème).

Un léger mieux en début de seconde mi-temps mais...

Au retour des vestiaires, l'Olympique de Marseille a tenté de se montrer plus entreprenant. Plus haut sur le terrain, les protégés d'André Villas-Boas ont alors affiché du mieux. Sur une frappe du gauche, Florian Thauvin a même flirté avec une égalisation miraculeuse mais le gant d'Ederson puis l'extérieur du poteau en ont décidé autrement (55ème). Passé proche de la correctionnelle, City, sans être à fond, a fini par répliquer quelques instants plus tard par celui qui sera le grand bonhomme de cette fin de rencontre, à savoir Raheem Sterling. Après avoir été repris de justesse par Jordan Amavi (62ème), l'international anglais a, d'une déviation de la tête, offert le but du break à Ilkay Gündogan, efficace de près et du gauche (0-2, 76ème). Intenable dans son couloir, le petit attaquant s'est finalement mué en buteur face à une cage vide après le second caviar de la soirée de Kevin De Bruyne (0-3, 81ème). Sérieux et réaliste à défaut d'être flamboyant, Manchester City enchaîne donc un deuxième succès de rang dans cette Ligue des Champions édition 2020-2021 et conforte sa place en tête de la poule C (6 points). De son côté, avec deux défaites logiques et zéro point pris en deux journées, l'OM pointe à la dernière place du groupe. Les hommes d'André Villas-Boas tenteront de rebondir et de mettre fin à leur série noire le 3 novembre à Porto.