Seri lance un appel du pied à l'un de ses courtisans

Jean-Michaël Seri se verrait bien au Barça plutôt qu'à l'OM...
Jean-Michaël Seri se verrait bien au Barça plutôt qu'à l'OM...

On le sait depuis plusieurs semaines maintenant, le Barça convoite Jean-Michaël Seri. Grand fan du club blaugrana, l'ivoirien confirme dans une interview à la presse catalane qu'il serait très emballé à l’idée de rejoindre Messi, Neymar et consort.

Jean-Michaël Seri n’a jamais caché son amour pour le FC Barcelone. Au début de l’année, il déclarait même au micro de BeIN Sports que son « rêve serait de finir au Barça », sans imaginer pour autant y évoluer dans un avenir proche. Mais son excellente deuxième partie de saison à Nice a accru l’intérêt du club catalan à son égard et il y a deux semaines, la presse espagnole annonçait les Blaugrana lancés à ses trousses en vue du prochain mercato d'été, en compagnie du PSG, de l’OM et d’autres grands clubs européens (Arsenal, City, Liverpool, Dortmund).

Le milieu de terrain ivoirien est flatté. « Je suis supporter du Barça depuis ma plus tendre enfance, quand j’étais encore dans mon pays natal », explique-t-il dans les colonnes du Mundo Deportivo, ce vendredi. « J’ai toujours été culé, ceux qui me connaissent le savent. Ensuite, quand je suis parti au Portugal (il y a évolué deux ans et demi, à Porto puis à Paços de Ferreira, ndlr), j’ai eu l’occasion de mieux suivre leurs matchs. »

Si l’intérêt du Barça se concrétise, il pourrait les suivre d’encore plus près… Lui, en tout cas, ne s’opposera bien évidemment pas à un transfert : « Quand le Barça vient te chercher, tu ne peux pas dire non. C’est impossible », prévient le petit numéro 6 de l’OGCN. Il faudra alors que ses dirigeants acceptent de le lâcher, à deux ans de la fin de son contrat (2019). D’après certaines indiscrétions et malgré une clause de cession de 40 M€ signée sous seing privé, les pensionnaires de l’Allianz Riviera seraient prêt à discuter à partir d’un montant de 25 millions d’euros...


Réagissez à l'article "Seri lance un appel du pied à l'un de ses courtisans"