Abdennour ne lâche pas l'affaire !


Aymen Abdennour ronge son frein, mais n'abdique pas.
Aymen Abdennour ronge son frein, mais n'abdique pas.

Plus apparu avec l'équipe première depuis le 15 avril dernier, Aymen Abdennour est toujours un joueur de l'Olympique de Marseille. Convoité cet été, le défenseur tunisien n'a "pas trouvé un projet qui (lui) convenait" et est finalement reparti pour une saison de plus sur la Canebière, où il a pourtant bien senti qu'on ne compte plus sur lui. "J’ai discuté deux fois avec le coach. Une fois c’était positif. L’autre, un peu moins. Mais c’est le foot", confie-t-il à Foot Mercato. "Cette saison, il m’a parlé pour me dire qu’il ne comptait pas sur moi car dans son esprit, il avait déjà les deux joueurs qui allaient évoluer dans l’axe. Il m'a aussi dit qu’il aillait recruter un nouveau défenseur central (Caleta-Car, ndlr). Je lui ai dit que je respectais son choix et que si je trouvais quelque chose de bien, je partirais. Si ce n’était pas le cas alors je resterais et je continuerais à travailler tout en soutenant l’équipe. Il m’a dit qu’il était d’accord."

Loin d'être rancunier, Abdennour n'en veut pas à Garcia. "Non. Je le respecte. Il m’a dit que j’étais professionnel, très bien éduqué et qu’il respectait beaucoup l’homme. Ça m’a fait plaisir. Lui, il fait ses choix et encore une fois je les respecte. Je ne lui en veux pas." Le joueur de 29 ans n'est pas non plus amer vis-à-vis de ses dirigeants. "J'ai une très belle relation avec le président (Jacques-Henri Eyraud, ndlr). C’est une très bonne personne et un grand professionnel. Il a été sincère avec moi et m’a dit que si on trouvait quelque chose de bien pour moi alors il me laisserait partir", souligne Abdennour, loin de baisser les bras. "Moi, je ne lâche rien ! Je travaille chaque jour un peu plus. Je suis là pour bosser et prouver mes qualités, ce que j’ai toujours fait depuis mes douze années en tant que professionnel. Je ne peux pas lâcher aujourd’hui. C’est difficile. Mais si le coach a besoin de moi, je serais là pour aider mes coéquipiers."