OM

Dassier réagit à l'affaire des transferts douteux

Commentaire(s)

Cité dans les révélations du Canard Enchaîné, Jean-Claude Dassier, président de l'OM de 2009 à 2011, a réagi à l'affaire des transferts douteux du club olympien.

Sur les ondes de France Info, ce mercredi, Jean-Claude Dassier, président de l'Olympique de Marseille entre 2009 et 2011, est monté au créneau pour défendre le club phocéen. Pour l'ancien dirigeant marseillais, les révélations faites par le Canard Enchaîné - l'hebdomadaire satirique affirme que 65 millions d'euros ont été détournés lors de 18 transferts effectués durant sa présidence - ne sont que mensonges. "Ce qui a été transmis au Canard enchaîné est une succession d'erreurs, de faux chiffres et de fausses informations", a indiqué l'ancien patron de l'information sur TF1, mis en examen dans ce dossier.

Selon ses dires, cette affaire n'est qu'une "médiocre opération de diversion pour masquer quelque chose de beaucoup plus ennuyeux pour la police marseillaise." "J’ai toujours géré l’OM avec sérieux et honnêteté. Tout ce qui a été fait l'a été dans le respect absolu des règles. Le travail des enquêteurs est nul et non avenu", poursuit l'ancien dirigeant olympien. Selon lui, "les choses ne se font pas comme ça. Toutes les rétributions sont prévues par la loi, tout le monde est au courant, les commissaires aux comptes regardent les comptes, etc. Vous pensez vraiment que les commissaires aux comptes auraient laissé passer ça?"

Jean-Claude Dassier, en prenant l'exemple du transfert d'André-Pierre Gignac, persiste et signe : il n'a rien à se reprocher. "Gignac ? Ce sont des imbécilités ! On l'a payé 15 millions d'euros à Toulouse, c'est un chiffre qui me paraît raisonnable, c'était une très bonne acquisition. Que la police fasse son travail. Mes avocats ont travaillé, je n'ai pas une seule seconde de crainte sur la décision que prendra le juge d'instruction dans ce dossier." Avant de conclure, passablement énervé : "Vous allez finir par tuer ce club en disant n’importe quoi..."