OM

Di Meco l'affirme, Rami n'a pas été le seul à franchir la ligne jaune

Commentaire(s)
Eric Di Meco revient sur le licenciement de Rami.
Eric Di Meco revient sur le licenciement de Rami.

Le 12 août dernier, le contrat d'Adil Rami a été résilié par l'Olympique de Marseille pour faute grave. Une décision qui fait beaucoup parler et chacun y va de son avis. Présent sur le plateau du Super Moscato Show hier soir, Eric Di Meco, qui regrette la décision de l'OM, n'a pas hésité à tacler le club phocéen. "On veut gommer des erreurs de recrutement, de salaire et de contrat qui ont été faites pour faire venir des mecs avec un comportement qui n’est pas digne d’un grand club. (…) Je trouve que c’est indigne d’un grand club, ça ne me plaît pas", a-t-il regretté avant de poursuivre. "Ne soyons pas dupe, je reste persuadé que si Thauvin ne vient pas à l’entraînement pendant une semaine, personne ne le licenciera."

Le consultant pour RMC Sport s'en est également pris aux joueurs Olympiens, qui n'ont pas tous un comportement "irréprochable", selon lui. "Beaucoup à Marseille regrettent le comportement du club. L’argument principal est qu’il n’a pas été sérieux, qu'il est revenu de la Coupe du Monde… C’est là la limite du raisonnement car l’an dernier il n’y en n’a pas qu’un qui aurait dû être licencié. Il se trouve que je vis à Marseille, je ne suis pas proche des joueurs et je n’en connais aucun, mais ils n’ont pas tous eu un comportement irréprochable ce qui explique peut-être la saison moyenne de l’OM. Pour moi, un joueur qui a cinq kilos de trop, c’est une faute professionnelle (…) Comment tu fais quand tu t’entraînes tous les jours pour avoir cinq kilos de trop ?", s'est-il interrogé.