Eyraud exige "une introspection profonde des responsables de l'arbitrage"

Eyraud est énervé
Eyraud est énervé

"Je vais enfreindre une règle de conduite que je m'étais appliquée à moi-même depuis que j'occupe mon poste : ne pas parler de l'arbitrage". Jacques-Henri Eyraud était pour le moins énervé au moment de passer en zone-mixte, après l'élimination de l'Olympique de Marseille face à Rennes (aux tirs au but). Le Président de l'OM a, en effet, évoqué l'arbitrage de M.Hamel, pour le moins discutable, en raison de deux faits de match plutôt troublant.

"Ce qui s'est passé ce soir mérite une introspection profonde des responsables de l'arbitrage français. D'abord sur le tir de Benjamin André, je vais demander que la direction de l'arbitrage partage les bandes sons du dialogue entre les arbitres pour comprendre comment ce but a pu être validé et pour comprendre ensuite pourquoi il a fallu autant de temps pour qu'il soit justement invalidé. C'est un cas de figure inédit. Le but a été refusé avec l'aide de la vidéo, c'est fort probable oui puisqu'il n'y a pas de goal-line technology à ce stade de la compétition" explique-t-il. "Mes joueurs m'ont pourtant dit que le corps arbitral leur avait signifié que le but était valable. Là, c'est plus grave, ça veut dire qu'il y a eu quelque part une défaillance. Il faut savoir d'où ça vient. Je fais ces remarques en ayant toute conscience de la difficulté du job d'arbitre mais j'ai envie de les aider afin que le dialogue s'améliore. (...) Deuxième point, Mitroglou a marqué un deuxième but qui a été injustement refusé (les arbitres ont jugé qu'il était hors jeu). Il y a un danger c'est que certains réclament moins de technologie. Au contraire j'en réclame plus et vite. Si la technologie ne garantira jamais le «zéro erreur», elle sera à même de limiter les fautes. C'est absolument nécessaire vu les enjeux."

Réagissez à l'article "Eyraud exige "une introspection profonde des responsables de l'arbitrage""