OM

Fair-play financier : l'UEFA envisagerait de sanctionner le club !

Commentaire(s)
Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OM.
Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OM.

Dans le dur sur le plan sportif, l'OM est également en difficulté financièrement parlant. Selon les informations obtenues par L'Equipe, le club phocéen, en dehors des clous du fair-play financier, n'échappera pas à des sanctions.

En juin dernier, le club marseillais, dans le viseur de l'instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l'UEFA, avait été plutôt épargné, n'écopant que d'une simple amende de 100 000 euros. Cette fois-ci, la confédération européenne devrait se montrer moins clémente, révèlent ce jeudi en début de soirée nos confrères de L'Equipe.

L'exercice clos au 30 juin dernier est mauvais, avec un déficit financier très significatif. Le suivant, qui porte sur la saison en cours, ne sera pas bien meilleur. Le quotidien sportif évoque un exercice 2018-2019 "assez délicat". Des données qui vont pousser l'UEFA à sévir. Le club phocéen pourrait être l'objet "d'un accord de règlement" associé à des sanctions.

Une qualification européenne devient impérative !

Les dites sanctions pourraient être de divers types : une amende conséquente, un contrôle de la masse salariale du club et de ses transferts ou encore une limitation du nombre de joueurs inscrits en Coupe d'Europe. Le média précise que le club phocéen, qui s'attendait à cette décision et qui échange très régulièrement avec l'ICFC, devra s'engager sur un plan pour retrouver l'équilibre.

Un plan de quatre ans est évoqué par L'Equipe, avec des objectifs annuels chiffrés qui garantiraient un retour à l'équilibre au bout de cette période de probation. Évidemment, si le club ne parvient pas à cet objectif, les ennuis, et les sanctions, seront plus conséquents. Une qualification pour une compétition européenne devient désormais quasi vitale...