Jordan Amavi fait son autocritique et répond aux supporters

Commentaire(s)
Amavi fait son autocritique
Amavi fait son autocritique

Recruté en janvier 2017 à l'Olympique de Marseille, Jordan Amavi vit une période très compliquée chez les Phocéens. Toutefois, le latéral gauche (18 matchs TCC cette saison) ne semble pas inquiet vis à vis de ses prestations.

Présent en conférence de presse ce mardi, Jordan Amavi a fait une auto-critique sur ses prestations depuis le début de saison. Conscient de ses difficultés à enchaîner les bonnes prestations, le latéral gauche de 24 ans ne s'est pas caché derrière des excuses et affirme qu'il travaille énormément pour revenir à son meilleur niveau.

"Je suis en train de faire le nécessaire pour revenir à mon meilleur niveau. Ne vous inquiétez pas pour moi. Je suis venu à l'OM pour relever des défis, je bosse, et je vais de l'avant pour être meilleur que je ne l'ai été" explique-t-il d'abord. "C'est un petit manque de concentration, de détermination. Finalement, je me rends compte que c'est ce que j'ai perdu. C'est ce qui fait mes performances. A l'entrainement je bosse, ça va revenir, je ne me fais pas de problème. Le match de dimanche n'était pas catastrophique, il était encourageant. Je dois plus bosser sur la concentration et la détermination".

Alors que faire pour retrouver une certaine solidité ? Amavi a sa petite idée : "dans mon cas, il faut être solide défensivement. Si je fais une passe décisive et que je fais de la merde derrière, ça ne sert à rien". Et l'arrivée d'un latéral gauche pourrait lui faire le plus grand bien. "Ca peut être bénéfique pour moi, pour tout le monde. Quand il y a un concurrent, ça tire les autres vers le haut mais ça ne changera rien à ma détermination" lâche-t-il. Pris en grippe par une partie des supporters du Stade Vélodrome dimanche, Amavi comprend le mécontentement des fans. "Pendant le match, je n'ai pas du tout entendu (les chants insultants ndlr). Je peux comprendre, c'est le jeu c'est comme ça mais il n'y a pas de problème. Je suis là pour l'équipe, ça ne m'affecte pas. Si on m'insulte moi personnellement c'est compréhensible, mais c'est dommage. Je peux comprendre leur mécontentement." Amavi aurait tout intérêt à se relancer mercredi face à Saint-Etienne.

Commentaire(s)