OM

Le clash Eyraud/Aulas jugé indécent par le président de l'UCPF

Commentaire(s)
La passe d'armes entre JM.Aulas et JH.Eyraud a duré plusieurs jours.
La passe d'armes entre JM.Aulas et JH.Eyraud a duré plusieurs jours.

Il y a quelques jours, Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud croisaient le fer, par médias interposés, après que le président lyonnais a émis l'idée d'une saison blanche en cas de suspension définitive du championnat. L'UCPF et Première Ligue, les deux syndicats de clubs professionnels, avaient alors rédigé un communiqué commun pour en appeler "à la responsabilité de tous leurs membres, afin de faire preuve de coopération, de flexibilité et de bienveillance dans la conduite de leurs réflexions et de leurs actions." Mais aujourd'hui, dans une interview à La Montagne, le président de l'UCPF Claude Michy se montre beaucoup plus critique sur le comportement des patrons de l'OL et de l'OM. "C’est indécent", lâche-t-il. "Dieu sait si ce sont des gens intelligents et respectables qui ont accompli des choses fantastiques. Mais dans ces périodes, il ne peut pas y avoir de privilégiés. Et ceux qui sont privilégiés doivent être d’autant plus au service des autres."

Michy met la santé au premier plan et regrette que d'autres ne partagent pas la même vision. "Aujourd’hui la priorité c’est la santé du monde puis le respect des consignes. Le sport est accessoire. C’était d’ailleurs l’un des points de divergence avec quelques-uns", déplore-t-il. "Il y a des règles éthiques à respecter et une certaine morale à avoir aussi. Ce qui n’exclut pas que chaque club, chaque entreprise pensent à ses collaborateurs, à ses difficultés pour trouver la meilleure solution."