Le crédit de Garcia se réduit auprès de certains joueurs...


Les temps sont durs pour Rudi Garcia et l'OM...
Les temps sont durs pour Rudi Garcia et l'OM...

Englué dans une crise de résultats, Rudi Garcia doit compter sur les cadres de son groupe pour redresser la barre. Mais sont-ils tous réceptifs ? En cette période de troubles, rien n'est moins sûr...

La prolongation de Rudi Garcia, officialisée le 27 octobre après une défaite cuisante face à la Lazio Rome (1-3) et juste avant le Classique contre le PSG (0-2), avait été perçue comme un signe fort envoyé par les dirigeants de l'OM à leur entraîneur. Délicate à l'époque, la situation s'est empirée depuis et s'apparente désormais à une crise que le technicien a du mal à gérer. Mercredi soir, après le revers de son équipe sur la pelouse de Nantes (3-2), Garcia a eu du mal à contenir ses émotions. En particulier la colère qu'il nourrissait à l'encontre de ses joueurs, dont il a souligné la "stupidité" face à la presse. En privé, il n'a pas non plus mâché ses mots, que ce soit dans le vestiaire de la Beaujoire ou à la Commanderie, le lendemain matin lors de la reprise de l'entraînement.

En secouant ses hommes et en allant même jusqu'à les exposer médiatiquement, l'entraîneur Phocéen espère sans doute les réveiller, leur faire prendre conscience du contexte, même si l'OM reste encore accroché à la 5e place du classement. Pour l'instant, cette méthode peine à porter ses fruits et, au contraire, son crédit serait quelque peu entamé auprès de certains joueurs. "Les remplaçants ne sont plus concernés, l'ambiance n'est plus la même et ça se voit sur le terrain", confie un intime du groupe marseillais à nos confrères de La Provence.

Payet, Gustavo et Mandanda sont cités

Mais les remplaçants ne sont pas les seuls à accuser le coup moralement. D'après L'Equipe, certains cadres seraient également impactés par cette période de trouble. Dimitri Payet, qui a débuté sur le banc cette semaine, Luiz Gustavo, agacé de changer de poste tous les quinze jours, ou encore Steve Mandanda, auprès de qui l'image de Garcia s'est "écornée", sont cités par le quotidien. Idem pour Valère Germain, pourtant titularisé lors des trois dernières rencontres. Dans ce contexte, difficile de savoir si le report du prochain match, initialement prévu dimanche à St-Etienne, est une bonne ou une mauvaise nouvelle pour Garcia et l'OM...