OM

Les ambitions de Valère Germain pour la Ligue des Champions

Commentaire(s)
Valère Germain, l'attaquant de l'Olympique de Marseille.
Valère Germain, l'attaquant de l'Olympique de Marseille.

Sur RMC, Valère Germain (30 ans), l'attaquant de l'OM, a abordé le prochain retour de son club en Ligue des Champions. Une compétition où l'ancien monégasque compte bien faire bonne figure.

Invité exceptionnel du "RMC Football Show" ce lundi soir sur les ondes de RMC, Valère Germain s'est confié sur l'actualité de l'Olympique de Marseille. L'attaquant des Ciel-et-Blanc a notamment évoqué la Ligue des Champions, que les Phocéens retrouveront cette saison après leur belle deuxième place finale en Ligue 1. Le numéro 28 souhaite ardemment que son équipe soit compétitive dans la plus prestigieuse des compétitions continentales, qu'il a hâte de redécouvrir. Une chose est sûre : l'Olympique de Marseille n'entend pas se présenter en victime expiatoire et cherchera à sortir de son groupe pour obtenir une qualification pour les huitièmes de finale.

"Après, on verra le tirage, dans quel groupe on tombe. C’est sûr que si on tombe contre le Bayern ou le Barça, on essaiera de faire bonne figure en réalisant des bons matches, notamment au Vélodrome. Si on tombe sur des groupes plus équilibrés, on aura peut-être plus de chances de se qualifier. Mais on la jouera à fond. On s’est démené pour se qualifier. Comptez sur nous pour la jouer à fond", a-t-il lancé auprès de nos confrères. Pour Valère Germain (2 buts et 3 passes décisives en 25 matches de Ligue 1 lors de la saison 2019-2020), le Vélodrome pourrait jouer un rôle majeur dans l'aventure olympienne en Ligue des Champions.

"Vous savez qu’au stade, nous avons été capables de réaliser des très bons matchs depuis trois ans. Quand on sait qu’il y a une belle ambiance au Vélodrome pour les soirées européennes, je pense qu’on est capable de rivaliser avec un bon nombre d’équipes européennes. Ce sera à nous de jouer à fond avec le public", a estimé le natif de la cité phocéenne, conscient qu'imaginer un Vélodrome plein et en fusion n'est pas encore garanti à ce jour en raison de la crise sanitaire du coronavirus. "On espère que les conditions nous permettront d’avoir un stade plein. Cela risque de donner pas mal de frissons aux joueurs". Aux adversaires et observateurs aussi.