Les autorités cassent la version des supporters pour les débordements à Paris


Des supporters de l'OM ont débordé contre Paris
Des supporters de l'OM ont débordé contre Paris

Sanitaires cassés, trente-sept sièges arrachés, dont certains ont été lancé... Une partie des 400 supporters marseillais acceptés dans le parcage visiteur du Parc des Princes n'a pas fait dans la dentelle. Et lorsqu'ils se sont retrouvés accusés, les fans phocéens se sont défendus dans L'Equipe, arguant que les provocations des supporters parisiens avaient été plus importantes, et que le manque de forces de l'ordre s'était fait ressentir.

Les autorités répliquent dans l'édition de ce dimanche, et assurent qu'un "piquetage" de CRS encadrait le parcage visiteur afin d'empêcher les débordements. Le responsable de la sécurité enchaîne : "s'il ne fait pas de doute que les Marseillais ont dû recevoir des projectiles, ils en ont lancé aussi, comme des morceaux de sanitaires ou de sièges cassés."