OM

Les Marseillais sur le point de rendre les armes dans la course à l'Europe

Commentaire(s)
Dimitri Payet et Rudi Garcia ne sont pas loin d'abdiquer
Dimitri Payet et Rudi Garcia ne sont pas loin d'abdiquer

Rudi Garcia et Dimitri Payet ont montré quelques signes de résignation, ce jeudi, en conférence de presse. Conscients que l'avenir européen de l'OM n'est plus vraiment dans leurs mains, les Phocéens sont proches de rendre les armes...

Le chant des supporters du Stade Vélodrome "Aux Armes" n'est visiblement plus à la mode du côté de la Commanderie. En effet, l'Olympique de Marseille est plus proche d'abdiquer, voir de rendre les armes, que de partir au combat pour cette quatrième place, qualificative pour la Ligue Europa. S'ils ont quasiment dit adieu à tout espoir de remonter sur le 3ème, les Phocéens "espèrent" tout de même se rapprocher de Saint-Etienne (4ème), qui compte 5 longueurs d'avance.

"À titre personnel, jouer une Coupe d'Europe c'est important. Avant de regarder la troisième place, on va regarder la quatrième place, qui est la plus accessible. Ne pas jouer de Coupe d'Europe serait une énorme déception" avoue Dimitri Payet, le capitaine. "Une victime collatérale du PSG ? C'est sûr que leurs résultats ne jouent pas en notre faveur. Ils font ce qu'ils veulent. Je ne pense pas qu'ils fassent exprès de perdre. À nous de nous concentrer sur nos propres performances."

"Espérer revenir sur le quatrième..."

Rudi Garcia a, lui aussi, montré quelques signes de renoncement, surtout après la défaite face à Nantes dimanche soir : "Comme d'habitude, je dis ce que je pense aux joueurs. On est tous responsables de la défaite contre Nantes, moi le premier. On s'est mis en grandes difficultés. On est sixièmes avant d'aller à Strasbourg, on se doit de gagner là-bas pour espérer revenir sur le quatrième" glisse-t-il. "Je fais de mon mieux. Je continuerai à le faire jusqu'au bout. Je sais quel club j'entraîne. Tant qu'il y a de l'espoir, il faut tout donner. Il sera temps de faire les comptes à la fin."

Interrogé sur les défaites à répétition du PSG, qui a notamment lâché les deux coupes nationales (Strasbourg et Rennes sont qualifiés pour la C3), le technicien refuse de pointer du doigt les Parisiens. "On est un peu les dindons de la farce, en France, pour la Ligue des Champions. Pour la Ligue Europa, il n'y a que la quatrième place. Mais on le sait tout ça. À nous d'être meilleurs ! Ce que font les autres, ce serait indécent d'en parler. Je me concentre sur l'OM et ce qu'on fait cette saison, jusqu'à présent, n'est pas suffisant". Avant d'accueillir Lyon (36ème) et Montpellier (38ème), deux adversaires directs au places européennes, l'OM devra faire le travail à Strasbourg demain...