OM

Pape Diouf n'épargne pas Eyraud ni Zubizarreta

Commentaire(s)
Pape Diouf, l'ancien président de l'Olympique de Marseille.
Pape Diouf, l'ancien président de l'Olympique de Marseille.

Ce jeudi soir, Pape Diouf (67 ans) était l’invité de l'émission Team Duga sur les ondes de RMC. L’ancien président de l’Olympique de Marseille (2005-2009) s'est longuement confié sur l'actualité du moment du club phocéen. Jacques-Henri Eyraud, l'actuel président olympien, puis Andoni Zubizarreta, le directeur sportif, n'ont pas évité les critiques.

"Je ne sais pas s’il connaît le football ou pas… Certains disent aujourd’hui qu’il ne connaît pas le foot. Qu’il prend des décisions à l’emporte-pièce. Mais j’ai l’impression que pour gérer aujourd’hui l’Olympique de Marseille, il faut connaître le milieu, en connaître les subtilités pour s’en sortir. (...) Je suis trop juge et parti pour me déterminer. Je dirais simplement qu’à sa place (Ndlr, celle de Jacques-Henri Eyraud) j’aurais fait différemment. Sans doute que j’aurais essayé de trouver un directeur sportif qui connaît le milieu du football français. Et qui serait tout à fait capable d’aller chercher des joueurs en deuxième ou troisième division", a-t-il lancé à nos confrères, avant de préciser son point de vue sur Andoni Zubizarreta : "Je pense qu'il a su jouer du chéquier du Barça. Il n’a jamais été l’observateur qui allait en troisième ou en quatrième division pour chercher des Valbuena. Je pense qu’il est nécessaire que le directeur sportif ait plus de responsabilités. Il faut qu’il y ait une direction forte qui sache pertinemment où elle se dirige. Une équipe technique en cohésion avec la direction. Et puis il faut des joueurs impliqués. Ça ne semble pas toujours être le cas. Quand on me dit que Zubizarreta va être le maître d’œuvre, je m’interroge. Probablement qu’il serait excellent à Paris… À Marseille nous n’avons pas cette manne, il faut utiliser le 'système D'. Je ne sais pas s’il a cette capacité à le faire là."