R.Garcia pousse un énorme coup de gueule


La prestation de l'OM à Montpellier a fortement déplu à Rudi Garcia
La prestation de l'OM à Montpellier a fortement déplu à Rudi Garcia

Visiblement très agacé après la défaite de l'OM à Montpellier, Rudi Garcia a laissé transpirer sa colère envers ses joueurs lors de son intervention face à la presse.

Il n'y avait pas besoin de trop travailler Rudi Garcia, en conférence de presse, pour avoir le fond de sa pensée sur la prestation de ses joueurs, ce dimanche soir à Montpellier (défaite 3-0). À la première question posée, l'entraîneur Marseillais a directement fustigé son équipe, plus particulièrement pour sa deuxième mi-temps médiocre, qui a vu le MHSC inscrire trois buts en moins de vingt minutes. "C'est grave, grave de jouer une deuxième période comme celle qu'on a jouée", a débuté Garcia. "On ne peut pas avoir tant d'écart avec une première période où l'on s'est procuré des occasions."

"On aurait dû marquer avant eux, mais ce n'est pas une raison pour concéder trois buts sur des erreurs, du laxisme, ou un manque d'efforts comme ça s'est passé en seconde mi-temps", a poursuivi un Garcia courroucé. "Je suis en colère, oui ! Je suis autant responsable que les joueurs, mais mon équipe de la première mi-temps n'était pas la même qu'en deuxième. Il va falloir des remises en cause individuelles et collectives (...) Chacun a fait son petit numéro. J'attends l'explication des joueurs maintenant..."

Après deux défaites au Vélodrome la semaine dernière, contre la Lazio Rome (3-1 en Ligue Europa) et le PSG (0-2 en championnat), l'OM concède son troisième revers d'affilée, soit sa pire série depuis le début de la saison. "À moi de remettre les choses en place pour qu'on retrouve la victoire, il va falloir rattraper notre retard." Désormais sixième au classement, avec six points de retard sur Lille et Montpellier, qui complètent le podium derrière Paris, Marseille va devoir rebondir très vite pour ne pas laisser partir le bon wagon. "Pour l'instant, on n'est les concurrents de personne", a lâché Garcia pour conclure...