Une procédure de licenciement contre Bedimo !


Désireux de se séparer d'Henri Bedimo, un an avant la fin de son contrat, l'OM a enclenché une procédure de licenciement à son encontre. La raison invoquée est assez surprenante...

L'OM a décidément du mal avec les adieux. Six mois après avoir mis à pied Rod Fanni pour une interview qu'ils avaient jugée comme nuisante pour le club - Fanni avait critiqué la gestion de l'effectif par son entraîneur Rudi Garcia et une procédure est en cours avec les prud'hommes - , les dirigeants Marseillais s'apprêtent à croiser le fer devant les tribunaux avec un autre joueur de leur effectif : Henri Bedimo.

Cela fait un bon moment que l'international camerounais n'entre plus dans les plans de Rudi Garcia et malgré un contrat courant jusqu'en 2019, le club phocéen aimerait s'en séparer dès cet été afin de s'éviter une dépense de 1,5 M€, soit le salaire annuel du joueur de 34 ans. Voyant l'ancien Lyonnais refuser de plier bagages, à moins de trouver un accord pour une séparation à l'amiable, l'état-major olympien a décidé de forcer les choses. Selon les informations du journal L'Equipe, une procédure de licenciement a été enclenchée à l'encontre de Bedimo.

Averti avant la reprise, le 3 juillet dernier, que l'accès à la Commanderie lui serait interdit, il a été convoqué à un entretien préalable par le service juridique de l'OM, qui doit désormais faire reconnaître une faute de son joueur pouvant justifier son licenciement. Les dirigeants Provençaux ont misé sur l'académie ouverte par le défenseur dans sa ville natale, Douala, en partenariat avec Montpellier, un club concurrent de l'OM puisqu'il évolue au sein de la même division. Un projet éducatif et social invoqué pour justifier un licenciement : on a connu plus classe...