OM

Villas-Boas aurait déjà pris la décision de partir !

Commentaire(s)

Un proche d'André Villas-Boas assure dans les colonnes du Parisien qu'il a déjà acté sa décision de quitter l'OM en fin de saison.

Les propos tenus mercredi en conférence de presse par Villas-Boas résonnent encore dans les couloirs de la Commanderie, mais aussi dans l'esprit de supporters marseillais inquiets de voir leur entraîneur brandir la menace d'un départ alors qu'il est arrivé à mi-chemin d'un petit exploit, celui de qualifier l'OM pour la phase de poules de Ligue des Champions pour la première fois depuis la saison 2013-2014. Et ce ne sont pas les informations divulguées ce matin par Le Parisien qui vont remettre du baume aux coeurs des Provençaux. D'après nos confrères franciliens, l'entraîneur portugais a déjà pris la décision de quitter son poste à l'issue de la saison. C'est l'un de ses proches qui l'affirme : "il vient, l'air de rien, d'annoncer son futur départ."

D'après l'entourage de Villas-Boas, qui aurait déjà peu goûté l'arrivée au club de Paul Aldridge, appelé à faciliter des opérations de ventes sur le marché anglais et par conséquent rogner sur les prérogatives du directeur sportif Andoni Zubizarreta, dont il est proche, c'est la situation financière de l'OM qui l'inquiète au plus haut point. Son ambition est désormais "de briller à nouveau en Ligue des Champions", poursuit cette source, et il "a compris que si rien ne bougeait financièrement, il aura l'an prochain une équipe incapable de gagner le moindre match de poule".

Décision irréversible ou nouveau coup de pression ?

Villas-Boas a-t-il irrémédiablement décidé de mettre les voiles, moins d'un an après son arrivée sur le vieux port et quand bien même son équipe parvenait à conserver sa 2e place jusqu'en mai ? Ce triste présage doit être pris au sérieux, d'autant plus qu'il provient de l'un de ses proches, mais s'inscrit dans une volonté, assez nette désormais, de mettre la pression sur Jacques-Henri Eyraud et Frank McCourt. Une réponse positive des dirigeants marseillais permettra-t-elle de recoller les morceaux ? C'est tout l'enjeu des prochaines semaines sur la Canebière.