OM

Villas-Boas ne dramatise pas après la défaite

Commentaire(s)
André Villas-Boas n'a pas accablé ses joueurs après la défaite contre Reims.
André Villas-Boas n'a pas accablé ses joueurs après la défaite contre Reims.

Pour son baptême en Ligue 1, André Villas-Boas a subi une première défaite, à domicile, face au Stade de Reims (0-2). "Difficile à accepter", l'entraîneur olympien à concéder que son équipe s'est heurtée "à une équipe bien organisée", dans laquelle les joueurs rémois "ont été très bons dans leur organisation défensive". Au sortir de ce match, le Portugais a souligné le manque de solutions offensives et les problème dans le repli défensif. "Nous avons été trop lents en attaque. Nous avons réussi à attaquer côté droit, mais pas sur le côté gauche de Dimitri Payet. Or, dans un match comme ça, on doit le chercher plus afin qu'il trouve des solutions grâce à sa créativité. Nous n'avons pas trouvé d'espaces" a-t-il analysé, puis d'ajouter : "défensivement, on a pris deux buts dans les phases de transition. On doit encore travailler cet aspect-là."

Malgré ce revers, AVB a retenu du positif dans la prestation de ses joueurs et il prend le blâme de cette défaite, dédouanant ses joueurs. "L'équipe a fait des efforts et a eu la volonté d'essayer. Évidemment, on doit encore gagner en confiance, et le faire après une défaite à la maison est toujours plus difficile. Mais on doit continuer à travailler, chercher des solutions pour marquer plusieurs buts. Individuellement, Steve (Mandanda) et Jordan (Amavi) ont fait un bon match. Mais les effets de la défaite sur l'équipe sont difficiles à évaluer. Le responsable des défaites c'est moi. C'est à moi d'analyser, je ne vais pas critiquer les joueurs, jamais dans la presse, ce n'est pas ma façon de travailler. Ma responsabilité en tant qu'entraîneur est de trouver des solutions pour cette équipe. C'est à moi à mieux l'organiser et de lui redonner confiance". Enfin, il est hors de question pour le coach phocéen de remettre en question ses principes de jeu après cette défaite initiale. "Non, je ne pense pas ! Je suis sûr que pour gagner un match comme ça, il faut marquer le premier but, afin de trouver plus d'espaces. Kevin (Strootman) a eu une chance de le faire... Donner le ballon à l'adversaire, ce n'est ni ma façon de travailler, ni ma raison d'être dans un club comme Marseille. Je veux toujours proposer du jeu, avoir le ballon et avoir une équipe qui cherche des solutions avec le ballon" a-t-il expliqué.