Comment Raiola a bloqué les négociations pour Balotelli


Balotelli semble bloqué à Nice
Balotelli semble bloqué à Nice

Mario Balotelli à l'OM, ça n'avance pas. Le transfert semblait bouclé début juillet... un mois plus tard, l'Italien traîne sa peine à l'entraînement de l'OGC Nice. Le Parisien dévoile les coulisses d'un mercato parti en vrille.

Arrogant. C'est souvent le terme qui qualifie Mino Raoiola... Maître parmi les agents de joueurs, respecté et très puissant, l'homme d'affaires s'occupe de celles de Mario Balotelli. Seulement, depuis le début du mercato, l'Italo-Néerlandais semble dans l'impasse concernant son protégé. Malgré plusieurs réunions à Monaco, malgré un intérêt insistant de la part de l'OM, malgré même une conclusion d'affaires "dans les prochaines heures" qui n'est jamais venue, aux alentours du 5 juillet, l'attaquant italien est de nouveau à l'entraînement, dans la capitale azuréenne...

Et ni le Gym, ni l'OM ne sont prêts à lui faire de fleur sur son transfert. D'après les informations du Parisien, le problème dans le dossier ne viendrait pas (uniquement) de Mario Balotelli mais d'abord de Mino Raiola. L'été dernier, alors qu'il négocie la prolongation de son poulain, l'agent s'emporte et se brouille avec le directeur général niçois, Julien Fournier. Il en vient même à jurer que Super Mario "partira libre" des Alpes-Maritimes... jusqu'ici, pas du tout. Et pour cause : échaudés, remontés et intransigeants, les dirigeants niçois ont décidé de ne rien laisser passer pour le transfert de leur attaquant. Conséquence, tant que les dix millions ne seront pas sur la table, le joueur de 29 ans ne partira pas...

De la friture sur les lignes de Nice et Marseille

Il partira d'autant moins que, du côté de la Canebière, Mino Raiola ne s'est pas non plus fait que des amis. Gourmand, tempétueux, pas forcément à l'écoute des demandes phocéennes, l'agent agace sérieusement la direction marseillaise. Et si l'OGC Nice ne réclame que 10 millions pour le transfert de son buteur, l'homme d'affaires compte bien toucher une prime conséquente dans cette transaction... en conséquence de quoi, le Gym ferme le verrou, et l'OM attend toujours. Au point de se demander la réelle opportunité de recruter l'Italien.

Car lui non plus ne s'est pas attiré toute la sympathie du clan marseillais. Intéressé par le projet de l'OM, Mario Balotelli se montre très exigeant : s'il rejoint la Cité phocéenne, il doit toucher le plus haut salaire du vestiaire, soit 7 millions d'euros annuels. Au moins. Un premier caprice difficilement digéré dans l'équipe dirigeante, qui s'ajoute à un deuxième motif de désintérêt : l'homme aux 18 buts la saison dernières veut certes rejoindre Marseille, mais plus par défaut que par envie. Alors que Parme et le Torino lui font les yeux doux, l'international azzuri espère toujours attirer les clubs de Serie A...

"Au point mort"

Et plus particulièrement des clubs huppés qu'il n'a pas encore fréquentés : l'AS Roma et le Napoli. Côté napolitain, Aurelio De Laurentiis a déjà rejeté cette possibilité en public. Côté romain, l'intérêt n'existe vraisemblablement pas... l'OM serait donc un plan B, ce qui agace fortement l'état-major phocéen. Un membre confie au Parisien que le dossier est "au point mort". Il semblerait même que les Marseillais soient plus proches de tout arrêter que de faire signer leur nouveau buteur... Il va falloir que le joueur, son agent et le Gym assouplissent leurs discours pour faire aboutir la transaction. Mais il semblerait qu'aucune des trois parties n'en ait envie.