Mercato

Dix entraîneurs libres (et accessibles) pour l'après Villas-Boas

Commentaire(s)

L'OM, qui s'apprête à perdre André Villas-Boas, va devoir lui trouver un successeur. Notre rédaction a listé dix candidats potentiels, libres de tout contrat ou en passe de l'être.

André Villas-Boas sur le départ, c’est un nouveau casse-tête qui se présente à Jacques-Henri Eyraud. Non pas que trouver un technicien séduit par l’idée de s’installer sur le banc de l’OM soit difficile, qui plus est à l’aube d’un retour très attendu en Ligue des Champions. Mais dénicher un entraîneur capable de faire oublier le Portugais, qui avait réussi l'exploit de faire l’unanimité à Marseille, s’avère mission impossible. D’autant plus pour un club sans le sou, qui a prévu de boucler le prochain mercato avec une balance de transferts positive… Un contexte assez défavorable à une venue de Christophe Galtier, sous contrat à Lille et qui aurait pourtant été érigé en priorité par Eyraud. Mais qu’on se le dise, le nom de l’entraîneur lillois ne sera pas le seul à circuler aux abords de la Commanderie, dans les prochains jours. En voici dix qui pourraient bientôt émerger et qui partagent un point commun : ils seront libres cet été.

Libre comme l’air depuis son départ du PSG à l’été 2016, Laurent Blanc (54 ans) pourrait-il se laisser porter par le Mistral pour revenir au Vélodrome ? Proche de s’engager à Lyon, avant de se faire coiffer au poteau par Rudi Garcia, il ne semble en tout cas pas fermé à l’idée de reprendre du service en Ligue 1. Ses prétentions salariales pourraient en revanche représenter un sacré écueil, au même titre que Leonardo Jardim (45 ans). Le champion de France 2017 avec Monaco, remercié une seconde fois l’hiver dernier, jouit toujours d’une belle cote hors des frontières européennes. Parti de Guingamp en fin de saison dernière, Jocelyn Gourvennec (48 ans) ne peut pas en dire autant, même si l'OL s’était également renseigné à son sujet à l’automne.

Vieira, la bonne pioche ?

Comme Blanc et Gourvennec, Gabriel Heinze (42 ans) et Habib Beye (42 ans) sont deux anciens de l’OM et jouiraient à ce titre, au moins pour quelque temps, d’un peu de crédit auprès du peuple olympien. Mais à la différence des deux premiers cités, ils n’ont pas d’expérience du haut-niveau européen dans le métier. Le Sénégalais, qui vient de prolonger son contrat de consultant pour Canal Plus, s’est donné l’objectif d’entraîner dans deux ans au plus tard. L’Argentin, qui avait été évoqué à l'OM l’année passée, avant que Villas-Boas ne débarque, a lui quitté le Vélez Sarsfield début mars.

Outre Christophe Galtier, Eyraud aurait déjà commencé à sonder deux entraîneurs sur le marché : Sven-Goran Eriksson et Vincenzo Montella. Le Suédois (72 ans) jouit d’une certaine expérience après ses passages à la Roma, au Benfica, à Manchester City ou à la tête de la sélection anglaise, mais il n’a plus coaché en Europe depuis 2011 et son départ de Leicester, et sa dernière expérience avec les Philippines s’est soldée par un échec, début 2019. L’Italien, plus jeune (45 ans), a vu sa cote baisser ces derniers mois et n’a pas trouvé de nouveau projet depuis son éviction à la Fiorentina, fin 2019. Autre pari envisageable pour la direction phocéenne, Ivo Vieira. Élu meilleur entraîneur de Liga Nos avec Moreirense la saison dernière, le technicien de 44 ans est en vogue et ne prolongera pas son contrat avec Guimaraes, actuel 6e du championnat portugais. Contacté, son entourage laisse entendre qu’une approche de l’OM serait sérieusement étudiée.

Pochettino, Allegri ou Valverde sont hors d'atteinte

Victime des choix du propriétaire Peter Lim, Marcelino (54 ans) avait été viré par Valence en tout début de saison, en dépit du soutien de son vestiaire et après un exercice 2018-2019 pourtant marqué par une 4e place en Liga et une victoire finale en Coupe du Roi. Grâce à ces résultats et une qualité de jeu intéressante, l’ancien coach du FC Séville et de Villarreal commençait à se forger une belle cote de popularité en Europe. Un cas différent de Niko Kovac (48 ans), qui a lui perdu du crédit au fil de sa courte aventure au Bayern Munich. Recruté après un passage remarqué à l’Eintracht Francfort, à l’été 2018, il a été limogé en novembre dernier et n’a pas retrouvé preneur, depuis.

Il apparaît en revanche beaucoup moins probable de voir les dirigeants marseillais se lancer sur des pistes plus prestigieuses, comme celles menant à Massimiliano Allegri (52 ans), Ernesto Valverde (56 ans) ou Mauricio Pochettino (48 ans), en discussion avec les richissimes futurs propriétaires de Newcastle. Pour d’autres raisons, il serait surprenant que l’OM initie le moindre contact avec Unai Emery (48 ans), prédécesseur de Tuchel au PSG et libre depuis son départ d'Arsenal, ou Sylvinho (46 ans), dont le passage à l’OL a tourné court.