Mercato

L'OM, effectif européen le plus impacté par la crise !

Commentaire(s)

La crise du coronavirus va avoir des conséquences sur le mercato d'été. Pas seulement en termes de timing, mais aussi sur les valeurs des joueurs, qui sont en chute libre (-28% dans les principaux championnats européens). L'effectif de l'OM devrait être le plus touché.


Quelle sera l'incidence de la crise du covid-19 sur les valeurs des joueurs ? C'est ce que propose d'analyser le centre international d'étude du sport (CIES) dans sa lettre hebdomadaire. L'idée est assez simple : prendre pour chaque club du big 5 (cinq plus grands championnats européens) la somme des valeurs de tous les joueurs de l'effectif au 11 mars, avant l'arrêt des compétitions, et la comparer à la même valeur au 30 juin, si aucun match n'a lieu d'ici-là. "L'ampleur de la baisse varie selon divers facteurs comme l’âge des joueurs, la durée de contrat, la trajectoire de carrière et les performances récentes", explique le CIES. "La plus forte perte en termes relatifs concerne les footballeurs plus âgés avec des contrats relativement courts et ayant moins joué cette saison que lors de la précédente. En guise d’exemple, la valeur estimée de Paul Pogba diminuerait de presque la moitié pour passer de 65M€ à 35M€."

Comme s'il avait besoin de ça, c'est l'OM qui dispose de l'effectif le plus touché par la crise, avec une baisse de près de 38% de la valeur globale de son effectif (256M€ au 11 mars à 159M€ au 30 juin). Une mauvaise nouvelle pour un club en proie à des problèmes financiers bien avant le début de la propagation du coronavirus. Après avoir bouclé à -78,5M€ en 2017-2018, puis -91,4M€ en 2018-2019, les pensionnaires de la Commanderie vont afficher de nouvelles pertes sur l'exercice en cours et les recettes sur le trading de joueurs, s'il y en a, seront donc moins importantes que prévues. Florian Thauvin (27 ans), qui n'a presque pas joué de la saison et dont le contrat s'achève dans un peu plus d'un an maintenant, en est le meilleur exemple. Sa valeur marchande, la plus forte de l'effectif marseillais il y a encore quelques mois, sera forcément nettement revue à la baisse.

Liverpool s'en sort bien

Au deuxième rang des effectifs européens les plus touchés, on retrouve l'Inter Milan, dont la valeur de l'effectif va chuter de 773 à 497M€ (-35,7%), suivi de deux autres clubs italiens : le Hellas Verone et la SPAL. Les mastodontes du football européen ne sont pas épargnés, à commencer par le Bayern Munich, qui verra la valeur de son effectif se réduire d'un tiers au 30 juin (-33%). Le Real Madrid, le PSG et le FC Barcelone ne s'en sortiront pas beaucoup mieux, avec des dévaluations comprises entre 31,3% et 31,8%. Liverpool, l'équipe la plus chère du monde selon une autre étude récente, sera l'un des moins touchés, avec une baisse estimée à 25,1%. Le moins impacté, toujours d'après le CIES, sera français : Brest, avec un effectif dévalorisé de "seulement" 16,7%. Un moindre mal, comme on dit...


LES EFFECTIFS EUROPÉENS LES PLUS IMPACTÉS PAR LA CRISE

  1. Marseille : -37,9% (256M€ au 11 mars / 159M€ au 30 juin)
  2. Inter Milan : -35,7% (773M€ / 497M€)
  3. Hellas Verone : -34,3% (67M€ / 44M€)
  4. SPAL : -34,2% (79M€ / 52M€)
  5. Sheffield Utd : -33,2% (187M€ / 125M€)
  6. Bayern Munich : -33% (809M€ / 542M€)
  7. Betis Séville : -33% (367M€ / 246M€)
  8. Lazio Rome : -32,8% (348M€ / 234M€)
  9. Leganés : -32% (50M€ / 34M€)
  10. Werder Brême : -32% (169M€ / 115M€)
  11. Getafe : -31,9% (182M€ / 124M€)
  12. Real Madrid : -31,8% (1 100M€ / 750M€)
  13. Cagliari : -31,7% (167M€ / 114M€)
  14. Paris SG : -31,4% (961M€ / 659M€)
  15. Valence : -31,3% (527M€ / 362M€)
  16. FC Barcelone : -31,3% (1 170M€ / 804M€)
  17. Torino : -31,3% (227M€ / 156M€)
  18. Milan AC : -31,2% (461M€ / 317M€)
  19. Everton : -30,9% (585M€ / 404M€)
  20. Espanyol Barcelone : -30,9% (207M€ / 143M€)

Suivez-nous sur Youtube