Mercato

Les dirigeants ont été stupides, Ménès se lâche !

Commentaire(s)

S'il a souligné à plusieurs reprises les bons débuts de Dario Benedetto, qui apparaît incontestablement comme une bonne pioche, Pierre Ménès n'a pas compris la gestion de la fin du dernier mercato par les dirigeants Marseillais. Selon lui, la blessure à la cheville de Florian Thauvin, qui s'est fait opérer et manquera toute la première partie de saison, aurait dû inciter l'OM à recruter à un poste offensif plutôt qu'au milieu de terrain, où Valentin Rongier a débarqué en tant que joker, après la fin du marché des transferts, pour 15 millions d'euros (bonus compris).

"C'est dommage parce qu'avec Alvaro et Dario Benedetto, Marseille ne s'était pas trop trompé sur ses deux premiers joueurs. Mais ils n'ont pas découvert après l'arrivée de Rongier que Thauvin avait la cheville dans le sac... Comment tu peux aller claquer quinze barres sur un milieu, alors que tu sais que tu ne vas pas avoir ton attaquant pendant quatre mois ? Je trouve ça insensé de stupidité !", a fustigé le consultant de Canal Plus sur le plateau du Late Football Club. Rongier, entré en jeu contre Monaco (victoire 3-4), Montpellier (1-1) et Dijon hier soir (0-0), n'a pas encore été titularisé par André Villas-Boas.