Que s'est-il passé entre le Sporting et Njie ?


Clinton Njie ne rejoindra pas le Sporting Lisbonne.
Clinton Njie ne rejoindra pas le Sporting Lisbonne.

Au lendemain de l'échec des négociations entre l'OM et le Sporting Lisbonne autour de Clinton Njie, on en sait un peu plus sur les conditions de ce transfert avorté.

Clinton Njie sera à Marseille pour affronter le Stade Rennais, dimanche. Il est en tout cas mis à la disposition de Rudi Garcia et il y a encore quelques heures, personne n'aurait pu s'en douter. L'attaquant camerounais était alors à Libsonne, afin de finaliser son prêt payant (1 M€) au Sporting CP. Mais mardi, tout a capoté...

Hier matin, la presse portugaise a d'abord laissé courir le bruit d'un problème rencontré lors de la visite médicale. Une information qui n'a été confirmée ni dans le communiqué de l'OM, ni dans celui du Sporting, quand les deux clubs ont annoncé la fin des négociations concernant l'ancien Lyonnais. Ce n'est pas anodin et ce matin, on apprend que la raison de ce couac serait tout autre...

Les visites médicales ratées, une habitude pour le Sporting

En fait, le profil de Clinton Njie n'aurait pas l'unanimité au sein de la direction sportive lisboète. À en croire L'Equipe, seul l'entraîneur José Peseiro était un véritable partisan de ce recrutement et le fait qu'aucun dirigeant ne soit venu accueillir le joueur lors de son arrivée à l'aéroport accrédite cette thèse, tout comme le recrutement au même poste de l'ancien Lillois Abdoulaye Diaby, mardi.

Il faut dire qu'Andoni Zubizarreta, pour trouver une porte de sortie à Njie, avait activé un réseau d'intermédiaires, par ailleurs membres de la galaxie de Pini Zahavi. Pas l'idéal pour s'assurer d'un intérêt sérieux du club "acheteur". D'autant plus que le Sporting est coutumier des visites médicales soi-disant ratées. Sur les trois dernières années, quatre autres joueurs annoncés comme de futures recrues ont échoué, pour des raisons plus ou moins avérées (Sandro, Sturaro, Lucas Silva, Kevin Prince Boateng).