Mercato

Sertic a été proposé dans l'opération Rongier...

Commentaire(s)

Le transfert avorté de Valentin Rongier restera comme un fait marquant du mercato marseillais et l'un des principaux échecs vécus par l'Olympique de Marseille version Frank McCourt - Jacques-Henri Eyraud. Nos confrères de La Provence, qui ne se privent pas d'adresser un tacle appuyé aux dirigeants Marseillais dans leur édition du jour à ce sujet, racontent les dessous de ces négociations infructueuses.

Le deal aurait bien capoté sur une histoire de pourcentages à la revente : l'OM acceptait 50% sur la plus-value avec plafonnement à 5 M€, tandis que le FCN souhaitait 50% à la revente dès le premier euro et sans plafonnement. Le journal provençal révèle par ailleurs que pour tenter d'amadouer les Canaris, les décideurs Olympiens ont tenté d'inclure à l'opération Grégory Sertic. L'opportunité de récupérer le milieu de terrain de 30 ans, devenu indésirable dans la cité phocéenne, n'a pas convaincu sur les bords de l'Erdre.