Un accord salarial aurait été trouvé avec Balotelli !


Mario Balotelli a accepté les conditions salariales offertes par l'OM.
Mario Balotelli a accepté les conditions salariales offertes par l'OM.

L'offre XXL formulée par l'OM à Mario Balotelli aurait fini par rejoindre les exigences financières de ce dernier. Son transfert à Marseille se rapproche, mais il faudra également négocier avec l'OGC Nice.

La rumeur a parcouru la Canebière ce mercredi. À quelques heures du lancement du nouveau maillot de l'OM, dessiné pour la première fois par Puma, d'aucuns s'attendaient à voir débarquer Mario Balotelli, tête de gondole de la marque allemande et en discussions avec le club olympien depuis des semaines. Un espoir renforcé par une photo postée par le joueur sur son compte Instagram, où on le voyait au téléphone avec la légende : "quoi de neuf Puma ?" Mais hier soir, le fantasque italien n'était toujours pas dans la cité phocéenne.

Les dirigeants Marseillais ne rechignent pourtant pas à la tâche et redoublent d'efforts pour faire signer "Super Mario". En fin de semaine dernière, ils lui ont même proposé le plus gros salaire de l'histoire du club en espérant le faire craquer. Et après quelques jours d'attente, ils auraient reçu une réponse favorable. En effet, d'après Nice-Matin, l'OM et Balotelli sont tombés d'accord sur les contours d'un futur contrat de trois ans, assorti d'un salaire mensuel de 600 000 euros, soit plus de 7 millions d'euros à l'année. Et ce malgré une offre mirobolante reçue d'un club chinois, qui lui proposait un salaire annuel de 30 M€ !

Mais rien n'est encore joué pour les Ciel-et-Blanc, qui vont désormais devoir s'entendre avec le Gym. Or, toujours selon la presse locale, les dirigeants Niçois sont particulièrement agacés par le comportement récent de Mario Balotelli. Absent de l'entraînement depuis la reprise, lundi, ce dernier n'a pas donné le moindre signe de vie à son nouvel entraîneur Patrick Vieira et rien n'oblige les Aiglons à respecter le "gentlemen agreement" conclu avec le joueur l'an dernier, censé favoriser un départ dès cet été contre une indemnité de transfert raisonnable (on parle d'un montant de 10 M€). Un nouvel effort financier pourrait alors être demandé à l'OM pour finaliser le recrutement phare de son été.