Mercato

Un départ de Luiz Gustavo toujours dans les tuyaux

Commentaire(s)

A dix jours de la fermeture du marché des transferts, l'hypothèse d'un départ de Luiz Gustavo revient au coeur de l'actualité marseillaise. Fenerbahçe a fait une offre et le joueur brésilien serait toujours motivé à l'idée de partir.

Au début du mois, Jacques-Henri Eyraud ouvrait son coeur et les portes de la Commanderie à Luiz Gustavo, en confiant son souhait de le voir rester à l'OM au-delà de sa carrière de joueur : "je souhaite qu'il s'inscrive avec nous sur le long terme. C'est ce que je lui ai dit et j'espère que ça arrivera." Trois semaines plus tard, ce projet de reconversion du milieu brésilien (32 ans) à Marseille prend déjà du plomb dans l'aile, puisque son avenir à court terme n'est toujours pas réglé à l'approche de la fin du mercato. Pire encore, la thèse d'un départ se renforce avec des révélations de L'Equipe sur une offre formulée par Fenerbahçe ce mercredi. Son montant n'a pas filtré, mais les dirigeants Marseillais l'ont jugée inacceptable et n'y ont pas donné suite.

Cette approche concrète du club turc, qui pourrait précéder une nouvelle tentative avant le 2 septembre, date de la fermeture du marché, pose néanmoins plusieurs questions : deux ans après le début de leur communion, Luiz Gustavo et l'OM ont-ils intérêt à se séparer cet été ? Du point de vue du joueur, la réponse est déjà partiellement connue. L'ancien joueur du Bayern Munich avait été séduit, l'hiver dernier, par la proposition juteuse d'un club chinois et aurait encore récemment laissé filtrer des envies d'ailleurs. A la recherche d'un dernier gros contrat, il pourrait être convaincu de la même manière par les arguments de la formation stambouliote, habituée à offrir des émoluments conséquents.

Pour le club, et quoi qu'en dise son président, un départ pourrait s'avérer bénéfique. Une vente, à condition qu'elle soit bien négociée, permettrait non seulement de dégager les liquidités qui étaient initialement espérées sur les transferts de Morgan Sanson ou Kevin Strootman, mais aussi d'alléger la masse salariale d'un contrat estimé à 500 000 euros brut mensuels. Des considérations financières que ne contrebalancent pas les récentes performances du joueur, assez décevant depuis l'entame de la saison...