Germain ou Mitroglou ? Garcia a pris une grande décision


Mitroglou devrait partir, Germain pourrait rester sur le banc
Mitroglou devrait partir, Germain pourrait rester sur le banc

Un grantatakan peut en cacher un autre... ou pas du tout. Lassé par les performances de Valère Germain et Kostas Mitroglou, Rudi Garcia aurait fait son choix : aucun des deux. Avec une petite préférence pour Valère Germain.

Trente-cinquième minute d'OM - Dijon, les Marseillais butent sur un gros bloc bourguignon. Sur une merveille de décalage puis de centre de Florian Thauvin, Lucas Ocampos se jette et remet pour Kostas Mitroglou. Seul face au but quasi-vide, le Grec envoie le ballon en tribunes... telle pourrait être l'une des dernières images de l'attaquant à l'Olympique de Marseille. C'est, du moins, ce qu'annonce L'Equipe, ce dimanche. Face à l'inefficacité de Mitroglou, face à l'inefficacité de Germain, Rudi Garcia aurait tranché : aucun des deux.

Déjà sévère en conférence de presse avant la trêve, le coach déclare, "notre grand attaquant, c'est Thauvin". Autrement dit, le coach ne compte plus sur personne. Qu'il s'agisse de la rumeur Balotelli ou de ses deux pointes, "on n'a pas besoin d'un grand attaquant pour marquer des buts" et ce sera probablement la manière de procéder à partir du retour de la Ligue 1. Entre Germain et Mitroglou, le coach tente de trouver une troisième voie. Dimitri Payet est testé contre le PSG, Clinton N'Jie est associé à Florian Thauvin lors du déplacement à Rome...

Que faire de Mitroglou ?

Et dans le 3-5-2 qu'il semble enclin à pérenniser, Rudi Garcia paraît satisfait de cette doublette. Elle devrait, d'ailleurs, être de nouveau alignée, ce dimanche (21 heures) à Amiens. "Soit Germain, soit Mitroglou" est donc devenu "ni Germain, ni Mitroglou". Une solution qui pose néanmoins des problèmes, notamment celui d'un départ. Inutile pour l'OM de conserver deux buteurs qui ne jouent plus, qui ne marquent pas. Un départ est donc à l'étude. Il semblerait que l'état-major ait déjà pris sa décision.

Non qu'ils aient une préférence pour l'un ou l'autre, mais Kostas Mitroglou semble plus facile à exporter que Valère Germain. Le Grec possède toujours des courtisans à l'étranger, et notamment dans son pays d'origine. L'Olympiakos, sur les rangs depuis plus d'un an, touche enfin au but. Le troisième du dernier championnat grec aurait déjà pris contact avec le joueur, son agent et son club. Malgré sa hargne, l'international hellène semble également résigné à quitter la Canebière. Cet hiver, il devrait donc être prêté avec option d'achat.

Quelle attaque pour la fin de saison ?

Andoni Zubizarreta travaille d'ores et déjà à son remplacement. Mais, si l'OM n'a pas réussi à se décider pour enrôler son buteur lors des deux derniers marchés estivaux, difficile d'imaginer un coup d'éclat durant le mercato hivernal, rarement porteur de grandes recrues. Débarrassés de la Ligue Europa, les Marseillais pourraient donc se contenter de titulariser Clinton N'Jie, et de laisser Valère Germain en joueur de rotation. Un troisième homme pourrait également s'ajouter : Lucas Ocampos. Pour cela, Rudi Garcia attend d'avoir enrôlé son nouvel arrière gauche.