Grand attaquant, Balotelli, mercato... Garcia livre ses vérités


Rudi Garcia, l'entraîneur de l'OM, s'est longuement confié sur le mercato.
Rudi Garcia, l'entraîneur de l'OM, s'est longuement confié sur le mercato.

Ce lundi soir, Rudi Garcia, l'entraîneur de l'Olympique de Marseille, était l'invité exceptionnel de l'émission Breaking Foot, sur l'antenne de RMC Sport. Le technicien phocéen n'a pu éviter les questions entourant le très célèbre mais toujours absent "grand attaquant". Il s'est livré à des réponses franches, sans langue de bois.

"Florian Thauvin est notre grand attaquant !" Qu'on se le dise, Rudi Garcia sait anticiper... Invité sur le plateau de nos confrères de Breaking Foot, l'entraîneur olympien savait que les questions sur le fameux "grand attaquant" allaient pointer leur nez, forcément, à un moment ou un autre. Il a donc décidé de se montrer offensif en dégainant le premier, en tout début d'émission. Mais le sujet, inévitablement, est revenu sur la table. Posé, le technicien phocéen a alors pris son temps pour revenir, une énième fois, sur ce serpent de mer.

"Le dossier du grand attaquant, ce n'est pas ce qui m'a le plus agacé. C'est un faux débat. Les statistiques démontrent qu'on n'a pas eu besoin d'un grand numéro 9 pour marquer beaucoup de buts la saison dernière. Cette saison, on marque environ deux buts par match", a-t-il expliqué, conscient que l'OM fait avec les moyens du bord : "Si Lionel Messi veut venir, on va le prendre bien sûr. Mais ce n'est pas pour nous. Il y a des joueurs qui ne sont pas pour nous, car on n'a pas la capacité financière ou l'attractivité nécessaires. Il faut dire les choses comme elles sont."

"On ne peut pas faire n'importe quoi"

Réaliste, l'ancien entraîneur de l'AS Roma a ensuite évoqué le dossier Mario Balotelli. Tout proche de rallier la Canebière cet été, "Super Mario" est finalement resté à Nice. Une opportunité, ratée, que ne regrette pas le technicien marseillais : "Le dossier a été très très bien géré. C'était une opportunité intéressante. On l'a étudiée. Mais ce n'était pas très raisonnable d'accéder à certaines demandes financières. Je n'en veux pas du tout à mes dirigeants. Ils ont été rationnels et objectifs. On ne peut pas faire n'importe quoi."

N'importe quoi ? L'OM ne le fera pas non plus au cours du prochain mercato hivernal. Mais, à écouter Rudi Garcia, le club phocéen restera à l'affût de toute(s) bonne(s) opportunité(s) à saisir : "Je suis complètement contre le mercato d'hiver, il ne devrait pas exister. Mais vu qu'il existe, si on peut en tirer profit, on regardera tout ça. On étudie ça bien sûr", a simplement indiqué l'entraîneur marseillais, qui privilégie l'effectif en place : "Je crois en mon effectif, j'en suis content. Je crois qu'on peut faire mieux avec ce groupe là. J'ai confiance en mon effectif."