Euro 2020

Duje Caleta-Car sur le banc, la Croatie terrasse l'Écosse et file en 8èmes ! (analyse)

L.P
Duje Caleta-Car, le défenseur central de l'Olympique de Marseille et de la Croatie.
Duje Caleta-Car, le défenseur central de l'Olympique de Marseille et de la Croatie.

Ce mardi soir, à Hampden Park, la Croatie a logiquement disposé de l'Écosse (3-1), dans le cadre de la 3ème et dernière journée de la phase de groupes (D) de l'Euro 2020. Grâce à ce succès, la sélection au damier termine à la deuxième place de la poule et est qualifiée pour les huitièmes de finale. L'Écosse, elle, est éliminée.

Euro 2020 - Phase de poules / Groupe D

Croatie
3 - 11 - 1 Ecosse

LE FAIT DU MATCH

Luka Modric, sauveur de la Croatie ! Embêtée par une vaillante sélection écossaise, l'équipe au damier a eu besoin d'un geste exceptionnel de son maître à jouer pour entrevoir la victoire et les huitièmes de finale de la compétition. Alors que les deux équipes étaient à égalité au tableau d'affichage à l'heure de jeu, et donc toutes deux éliminées, le milieu du terrain du Real Madrid a tiré son équipe d'un bien mauvais pas en marquant un amour de but d'une sublime frappe décochée de l'extérieur du pied droit. Une réalisation qui mettra K.-O. les Écossais.

LES BUTS

1-0 (17ème) : La Croatie prend les devants ! Sur une attaque placée, Jospi Juranovic, trouvé sur le côté droit, déploie un bon centre à destination de la surface. Au second poteau, Ivan Perisic remise de la tête, dans l'axe. Après un bel amorti de la poitrine, Nikola Vlasic enchaîne avec une frappe du pied gauche en tombant. Sa tentative ne laisse aucune chance à David Marshall.

1-1 (42ème) : L'Écosse revient ! Sous pression suite à un centre venu de la droite du terrain signé Stephen O'Donnell, la Croatie peine à se dégager. Domagoj Vida relance finalement plein axe et le cuir revient sur Callum McGregor, placé aux vingt mètres. Après un bon contrôle, le milieu de terrain du Celtic Glasgow déclenche une lourde frappe croisée du pied droit, à ras de terre, qui trompe Dominik Livakovic.

2-1 (62ème) : La Croatie repasse en tête ! Sur la gauche du terrain, la sélection au damier travaille pour élaborer une attaque placée. Le ballon arrive finalement sur Mateo Kovacic qui, à l'entrée de la surface, remise en retrait pour Luka Modric. Dans l'axe du but, à vingt mètres des cages, le capitaine croate réalise alors le geste parfait et déclenche une magnifique et puissante frappe de l'extérieur du pied droit. Le ballon va se loger dans la lucarne gauche de David Marshall, complètement battu.

3-1 (77ème) : La Croatie fait le break ! Sur un corner botté de la gauche du terrain par Luka Modric, Ivan Perisic coupe au premier poteau devant Kieran Tierney et place une tête croisée gagnante. Le ballon entre dans le but avec l'aide du poteau droit.

L'HOMME DU MATCH

Luka Modric (Croatie). Le milieu de terrain et capitaine croate est un joueur de grand talent ainsi qu'un homme des grands rendez-vous. Sa sélection était dans l'obligation de s'imposer pour poursuivre sa route dans la compétition et le joueur du Real Madrid a bien évidemment répondu présent. Auteur d'une magnifique réalisation, qui fait de lui le joueur le plus âgé (35 ans et 286 jours) à avoir marqué avec la Croatie à l'Euro, il s'est ensuite fendu d'une passe décisive sur le but du break, but qui permet à sa sélection d'accrocher la deuxième place finale de la poule. Décisif, donc, il n'a rien presque rien raté (115 ballons touchés, 88% de passes réussies, 1 passe clé, 1 dribble réussi) et a même fait le travail sur le plan défensif (1 dégagement, 1 interception).

LES CONSÉQUENCES

Première victoire de la Croatie dans cet Euro. Elle a certes été longue à se dessiner mais elle est méritée sur la physionomie de la partie, dominée par la sélection au damier. Deuxième de son groupe D (4 points) grâce à une meilleure attaque que la République tchèque, la Croatie affrontera le deuxième du groupe E (Suède, Slovaquie, Espagne ou Pologne) lors des huitièmes.

Après son bon match nul face à l'Angleterre (0-0), l'Écosse rêvait d'une qualification pour la suite de la compétition. Peine perdue pour les Écossais, qui n'ont certes pas démérité durant cette rencontre mais qui étaient clairement inférieurs aux Croates. Les hommes de Steve Clarke terminent à la quatrième et dernière place du groupe (1 point) et sont éliminés.