Ligue des Nations

Guendouzi assiste sur le banc à la victoire contre l'Espagne ! (analyse et notes)

Joie des Bleus
Joie des Bleus

Au terme d'un match intense et tactique, l'équipe de France a renversé l'Espagne ce dimanche soir et remporte la deuxième édition de la Ligue des nations (1-2). Les Bleus succèdent donc au Portugal et remportent le septième trophée de leur histoire.

UEFA Nations League - Finale

Espagne
1 - 20 - 0 France
Mikel Oiarzabal 64'
66' K. Benzema
80' K. Mbappe Lottin

LE FAIT DU MATCH

La frappe de Theo Hernandez sur la barre transversale. Étouffés par le jeu de possession espagnol, les Bleus n'ont pas beaucoup d'occasions, jusqu'à cette frappe de Theo Hernandez sur la barre. Juste après, la Roja a puni les Bleus avec l'ouverture du score d'Oyarzabal (65ème). Benzema a ensuite égalisé pour la France (66ème), mais cette frappe de Théo a lancé le match !

LES BUTS

1-0 (65ème) : Oyarzabal ouvre le score ! Juste après l'action de Theo Hernandez où il touche la barre transversale, l'Espagne relance vite. D'une ouverture lumineuse, Busquets lance Oyarzabal en profondeur. L'ailier ibérique gagne son duel contre Upamecano et trompe Lloris d'une frappe croisée !

1-1 (66ème) : Benzema égalise dans la foulée ! Aussitôt après le but espagnol, la France ne baisse pas les bras et réagit vite. Décalé sur le côté gauche par Mbappé, Benzema repique dans l'axe et enroule une frappe magnifique qui termine dans la lucarne d'Unai Simon, qui ne peut qu'effleurer le ballon. Les compteurs sont remis à zéro !

1-2 (81ème) : Mbappé donne l'avantage aux Bleus ! Lancé dans le dos de la défense par Theo Hernandez, le Parisien part défier Unai Simon. Après un passement de jambes, Mbappé conclut du pied gauche ! Après l'intervention de la VAR pour un potentiel hors-jeu, le but est bien accordé par M.Taylor !

L'HOMME DU MATCH

Sergio Busquets (Espagne). L'homme à tout faire de la Roja. Le capitaine ibérique a été le métronome du jeu espagnol ce soir (il est celui qui a touché le plus de ballons de la soirée avec 95 touches), bien aidé par le bon travail au milieu de Rodri et Gavi. Très précieux à la relance, le joueur du FC Barcelone n'a perdu que très peu de ballons, malgré la pression française (92% de passes réussies, 10 ballons perdus). Il est passeur décisif sur le but d'Oyarzabal (65ème).

LES NOTES

ESP : U. Simon (5) - Azpilicueta (5,5), Garcia (5,5), Laporte (5), M. Alonso (6) - Gavi (6), puis Koke (entré à la 75ème), S. Busquets (7), Rodri (6), puis Merino (entré en jeu à la 85ème) - Sarabia (4), puis Pino (entré à la 61ème), F. Torres (5,5), puis Fornals (entré en jeu à la 85ème), Oyarzabal (6)

FRA : Lloris (6) - Koundé (5), Varane (non noté), puis Upamecano (5,5, entré à la 40ème), Kimpembe (5,5) - Pavard (4,5), puis Dubois (entré à la 80ème), Pogba (6,5), Tchouaméni (6,5), T. Hernandez (6) - Benzema (6), Griezmann (4,5), Mbappé (6)

LES CONSÉQUENCES

Les Bleus se relancent après l'échec à l'Euro. Comme face à la Belgique, la France a renversé l'Espagne après avoir été menée au score. Les champions du monde 2018 remportent un nouveau trophée majeur, le deuxième sous l'ère Deschamps.

Comme face à l'Italie, l'Espagne a dominé les Bleus dans le jeu. Néanmoins, la Roja a perdu son match, et échoue dans la quête d'un nouveau titre.