OGC Nice

Bob Ratcliffe : "Nous avons dépassé une limite qui ne doit plus jamais être franchie"

Julien Castanheira
Bob Ratcliffe, le CEO d'Ineos Football, rappelle à l'ordre les supporters
Bob Ratcliffe, le CEO d'Ineos Football, rappelle à l'ordre les supporters

Très discret depuis les incidents entre Nice et l'OM le 22 août dernier, Bob Ratcliffe, le président d'INEOS Football et donc de l'OGC Nice, est sorti du silence via un communiqué diffusé sur le site officiel du club. Le dirigeant britannique estime que les supporters ont "dépassé une limite qui ne doit plus jamais être franchie". Il rappelle, aussi, le gros impact potentiel de cet envahissement de terrain, entre 1 et 4 points de perte, et estime que la sanction infligée par la commission de discipline est "juste".

"Lorsque nous avons pris la décision d'acquérir l'OGC Nice, la passion de ses supporters a été un élément essentiel de notre réflexion. Nous aimons voir dans le stade cette passion pour notre équipe. Mais la sécurité des supporters, des familles, des enfants et des joueurs est tout aussi essentielle pour INEOS. Le 22 août, nous avons dépassé une limite qui ne doit plus jamais être franchie. Nous avons été sanctionnés par la Ligue de Football Professionnel pour notre comportement. Et à juste titre. Cela nous coûtera entre 1 et 4 points et pourrait compromettre la qualification européenne la saison prochaine. Nous acceptons notre sanction car nous la considérons juste compte tenu des circonstances. INEOS croit en un fort esprit de compétition, en la passion tant sur le terrain que dans les tribunes, mais n’acceptera jamais un comportement violent ou menaçant" a-t-il déclaré.