OM

Jacques-Henri Eyraud sort du silence

Commentaire(s)
Jacques-Henri Eyraud, l'ancien président de l'OM.
Jacques-Henri Eyraud, l'ancien président de l'OM.

Démis de ses fonctions de président de l'Olympique de Marseille vendredi dernier et remplacé par Pablo Longoria, Jacques-Henri Eyraud a cristallisé beaucoup de haine. Dans un entretien accordé à nos confrères de So Foot à paraître ce vendredi, le désormais ex-président olympien est notamment revenu sur la défiance des supporters à son encontre.

"Peut-être que j’ai été victime d’un délit de faciès", a ainsi confié Jacques-Henri Eyraud, et d'étayer ses propos : "Stéphane Tapie m’a dit récemment qu’avec moi, ça ne pouvait pas coller, car je ne disais pas ‘J’m’en bats les couilles’. Je pensais que l’on aurait un débat un peu plus élevé", a estimé celui qui va intégrer le conseil de surveillance de l'OM.

Interrogé ensuite sur le recrutement onéreux de Kevin Strootman à l'AS Roma (25 M€ d'indemnité de transfert et un salaire colossal), l'ancien boss des Ciel-et-Blanc reste visiblement convaincu du bien fondé de cette opération : "Une équipe avec onze Kevin Strootman, c’est une équipe qui gagne beaucoup de matchs, croyez-moi", a-t-il assuré au média.