OM

"La nécessité d'évaluation est permanente" rappelle Jorge Sampaoli au moment d'évoquer la hiérarchie des gardiens

Steve Mandanda, le gardien de but de l'OM.
Steve Mandanda, le gardien de but de l'OM.

À deux jours d'un match très important au stade Vélodrome face à Lens, Jorge Sampaoli a pu aborder différents sujets. Parmi eux, la concurrence qui fait rage entre ses deux gardiens Pau Lopez et Steve Mandanda. Il faut dire que, titulaire lors des dernières sorties, le gardien espagnol n'a pas vraiment rassuré. "Je n'ai pas envie de faire du politiquement correct donc je ne sais pas (qui est le numéro 1). On a testé Lopez pour voir comment il s'adapte avec le groupe et dans le système. Le gardien est celui qui a le plus de temps pour faire la passe. On va peut-être mettre un gardien par compétition. Steve est une idole. La comparaison entre les deux est aussi liée aux résultats parce que cela modifie le raisonnement. On doit choisir le meilleur pour chaque match, cela peut créer des polémiques de par l'histoire de Mandanda" a déclaré le petit entraineur argentin.

Cette saison, le rapport de force devrait donc certainement être permanent entre les deux portiers. Une notion de remise en question très chère à Jorge Sampaoli. L'ancien sélectionneur du Chili et de l'Argentine n'a d'ailleurs pas tardé à faire le parallèle avec l'équipe dans sa globalité.

"Il y a une nécessité d'évaluation. Seule la victoire est belle, c'est pareil dans la société. Si on n'avait pas gagné, ça aurait changé. On a eu le temps, les joueurs ont compris notre jeu. La société attend des résultats, pas que du beau jeu. Il faut rapidement fonctionner, c'est ce qu'on a essayé de faire. Les résultats dans le football sont obligatoires. On a la chance d'avoir des joueurs qui ont compris et montrent leur supériorité. Il faut concrétiser cette idée, c'est de plus en plus dur." a martelé Jorge Sampaoli, lassé de devoir répondre sans cesse aux mêmes questions.