Mercato

La mise au point d'Arkadiusz Milik sur son avenir

Commentaire(s)
Milik sort du silence
Milik sort du silence

Déjà annoncé dans des rumeurs de transferts, Arkadiusz Milik a évoqué son avenir au cours d'un entretien pour L'Equipe. L'attaquant est heureux à l'OM mais rêve de jouer, à l'avenir, dans les plus grands clubs du monde.

Arrivé au mois de janvier sous la forme d'un prêt de 18 mois avec option d'achat, Arkadiusz Milik devait s'inscrire dans la durée avec l'Olympique de Marseille. Cette option, négociée avec Naples, se transformait d'ailleurs en obligation d'achat dès le premier point des Olympiens en championnat. Evidemment, l'OM a déjà grappillé au moins un point depuis son arrivée, mais l'avenir de l'attaquant polonais reste bien flou. En effet, depuis plusieurs jours maintenant, Milik est annoncé dans le viseur de la Juventus, et un gentleman agreement existerait avec la direction pour partir en cas de grosse offre venue d'Italie.

Mais l'attaquant phocéen, auteur de 4 buts en 7 matchs, a décidé de prendre la parole et d'éclaircir sa situation dans les colonnes de L'Equipe. "Je suis à l'OM aujourd'hui et je ne pense qu'à l'OM. Bien sûr, j'ai des rêves, et je veux jouer dans les meilleurs clubs du monde. C'est mon objectif. Donc, je me dis : demain, après-demain, que dois-je faire pour être dans ces clubs-là dans deux ans ? Peut-être dans deux mois ? Le chemin, c'est de donner 100 % chaque jour, être prêt à chaque match, et progresser. Dans le foot, deux mois, c'est beaucoup, et deux ans, c'est énorme. Il y a dix ans, je commençais, j'avais 17 ans, aujourd'hui, j'en ai déjà 27, je suis un autre joueur, une autre personne, mais je veux encore grandir, grandir, grandir".

Si nos confrères de L'Equipe l'ont relancé sur ses rêves et ses envies pour le futur, le principal intéressé a botté en touche. "Je veux jouer dans les plus grands clubs. Nous verrons. Pour l'instant, je veux me montrer ici, et je veux qu'on se souvienne de moi à Marseille. Je veux que les supporters se souviennent de mon nom, comme d'un "grand attaquant"." L'OM doit donc espérer que les grands clubs italiens ne passent pas à l'attaque cet été !